13 policiers assassinés par balles en moins de 3 mois

13 policiers assassinés par balles en moins de 3 mois

13 policiers ont été assassinés et 15 autres blessés par balles depuis le début de l’année 2019, selon un bilan partiel présenté par le porte-parole adjoint de la PNH, l’inspecteur principal Gary Desrosiers.

Lors des dernières manifestations organisées dans le pays, au moins 8 policiers ont été blessés par des jets de pierres, regrette Gary Desrosiers.

Ce dernier informe qu’une enquête est ouverte au niveau de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) pour faire la lumière sur les causes entourant l’assassinat de ces policiers.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’inspecteur principal informe que 500 individus ont été interpellés par les agents de la PNH dont 379 d’entre eux sont déférés par devant la justice, six autres sont transférés à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Ils sont arrêtés pour viols, tentative d’assassinat, détention illégale d’armes à feu, incendie criminel et association de malfaiteurs.

Au cours de deux opérations policières dans le quartier de La Saline, six individus dont une femme ont été arrêtés. Les agents ont tenté d’appréhender le présumé chef de gang Monel Félix dit « Mikanò  » qui a eu le temps prendre la fuite, se désole l’inspecteur principal Gary Desrosiers.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *