X

X


14 employés de l’OAVCT dans le collimateur de la justice

14 employés de l’OAVCT dans le collimateur de la justice

Des mandats sont décernés contre 14 employés de l'Office d'assurance véhicules contre tiers. La commission technique et de restructuration de l'OAVCT accuse ces employés d'avoir saboté le système informatique du bureau central de l'institution.

En réaction, des employés estiment que Wolf Dubic a bien planifié son plan afin d’affaiblir la mobilisation des protestataires de l’OAVCT qui ne cessent de réclamer sa démission à la tête de l’institution.

Le chef de service constat de l’Office d’assurance véhicules contre tiers, Ouanche Luc informe qu’une voiture a pénétré le bureau central à Tabarre, très tard, le 12 juin dernier.

6 individus armés encalougés ont investi le bureau du système informatique et ont emporté avec eux le disque dur. Ouanche Luc a presque juré que ces hommes armés travaillent pour le compte de la commission technique et de restructuration de l’OAVCT.

Le porte-parole du syndicat de l’OAVCT, Jean Roudy St Juste a fait remarquer que Wolf Dubic a fait une fuite en avant.

Il a déclaré dans la presse que le disque dur du système informatique avait été volé, deux jours avant les résultats du premier rapport du directeur informatique de l’institution.

Pour Roudy St Juste, Wolf Dubic n’a manifesté aucune volonté de mettre fin à la crise. Pour jeter de l’huile sur le feu de la mobilisation des employés de l’institution, Wolf Dubic a préféré transférer l’administration de l’institution qui a manifesté son intention de payer les employés grévistes deux mois d’arriérés de salaire.

Pour faire passer leurs revendications, ces employés ont paralysé pendant des heures la circulation des véhicules au niveau de l’avenue Charles Summer, réclamant ainsi le paiement de leur dû.

Ces employés persistent et signent que Wolf Dubic finira par démissionner de son poste.

Ils menancent de maintenir la mobilisation jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites. Ils entendent intensifier la Grève afin de paralyser tous les services au niveau des bureaux de l’OAVCT dans les villes de province. Le syndicat de l’OAVCT fait remarquer qu’il est trop tard pour Wolf Dubic de prendre le chemin du dialogue.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply