163 personnes tuées par balles en trois mois dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, révèle un rapport de la CE-JILAP

163 personnes tuées par balles en trois mois dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, révèle un rapport de la CE-JILAP

De Juillet à Septembre 2020, 185 personnes sont mortes dont 163 par balles dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, selon le 76e rapport de la Commission épiscopale justice et paix ( CE-JILAP).

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Au cours du mois de juillet, 84 personnes ont été tuées tandis qu’au mois d’août 47 autres sont broyées par la machine infernale de l’insécurité, regrette la directrice nationale de la CE-JILAP, Jocelyne Colas Noël, qui se dit préoccupée par la montée vertigineuse des actes de banditisme dans le pays.

Parallèlement, de janvier à date, la Commission épiscopale justice et paix a enregistré 570 morts violents dont 480 par balles toujours dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Jocelyne Colas Noël déplore l’inefficacité des autorités judiciaires et policières dans la lutte contre l’insécurité dans le pays.

Elle dit constater que beaucoup plus d’armes à feu sont en circulation sur le territoire. La Commission nationale de désarmement, démantèlement et de Réinsertion (CNDDR) a échoué dans sa mission, de l’avis de la directrice nationale de la CE-JILAP.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *