X

X


1912: Marcel Proust déclare sa flamme aux églises de village dans Le Figaro

1912: Marcel Proust déclare sa flamme aux églises de village dans Le Figaro

LES ARCHIVES DU FIGARO – Le Printemps proustien célèbre du 11 au 19 mai le centenaire du prix Goncourt décerné à Marcel Proust en 1919. Dès février 1900, Le Figaro accueille les écrits de Proust dans ses colonnes. L’occasion de (re)lire un texte paru en 1912 sur L’église de village si chère à Marcel Proust qui figurera dans À la recherche du temps perdu.

L’Église de village de Marcel Proust. Un texte délicieux qui résonne d’autant plus aujourd’hui après le tragique incendie de Notre-Dame de Paris. Au-delà de ce monument, patrimoine national, symbole de Paris et riche de plus de 850 ans d’histoire, cet événement a rappelé le fort attachement des Français pour leurs églises. Les églises et leurs clochers sont des objets d’affection pour toutes les générations. Sans être forcément liée à la pratique religieuse, l’église demeure un édifice auquel se rattache des événements, et le clocher est une silhouette familière du paysage.

» LIRE AUSSI – Notre-Dame de Paris, un monument au cœur de plus de 850 ans d’histoire de France

«Comme je la revois bien, notre église! Simple citoyenne de notre petite ville et qui semblait-il, aurait pu avoir son numéro dans la rue» écrit Marcel Proust dans Le Figaro. Une célébration du rôle de l’église au sein du village qu’il a connu lors de ses vacances en Normandie. Cette longue chronique est reprise dans le roman Du côté de chez Swann paru en 1913, «un des ouvrages …

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply