467 cas de morts recensés en 2019, selon un bilan partiel de la CE-JILAP

467 cas de morts recensés en 2019, selon un bilan partiel de la CE-JILAP

La Commission Épiscopale Nationale Justice et Paix a présenté, ce lundi 23 décembre, le bilan partiel sur les actes de violence enregistrés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour l’année 2019.

“De janvier à décembre, 467 personnes sont mortes dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. 370 d’entre elles sont tuées par balles ; parmi les victimes on compte 35 policiers, 40 femmes et dix adolescents “, a révélé la Commission Épiscopale Justice et Paix.

Pour le premier trimestre de l’année en cours, 122 personnes ont été tuées, pour le second trimestre, 123 autres ont perdu leur vie contre 103 autres pour le troisième trimestre, a souligné la directrice nationale de la CE-JILAP.

Jocelyne Colas Noël a précisé que ce bilan annuel sur les actes de violence recensés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince peut-être alourdi, car le rapport sur le nombre de victimes pour le dernier trimestre de l’année n’est pas encore complet.

La responsable de la CE-JILAP promet qu’un autre bilan sera présenté au public sous peu.

Afin de stopper les actes de violence dans le pays, la CE-JILAP demande,entre autres, aux autorités policières de mener à terme toutes les enquêtes sur les personnes dont leur nom sont cités dans les actes de violence.

La commission demande, en outre, aux autorités concernées de mettre des activités sociales dans les quartiers populaires du pays et d’y renforcer la présence policière.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *