À la tête d’une foule immense, Jean Charles Moïse invite Rony Colin à rejoindre son Camp

À la tête d’une foule immense, Jean Charles Moïse invite Rony Colin à rejoindre son Camp

Le leader de Pitit Dessalines et les autres leaders de l’opposition notamment ceux du secteur démocratique et populaire, composé particulièrement d’anciens parlementaires, étaient divisés sur le parcours de la manifestation antigouvernementale organisée, ce 18 novembre 2020, pour exiger le départ du président Jovenel Moïse.

Jean Charles Moïse, transporté à dos d’homme ou à moto, est passé en force ce mercredi. Vêtu de sa chemise rouge, à la tête d’une foule immense, le leader de Pitit Dessalines a invité l’ex maire de La Croix des bouquets, Rony Colin, qui est l’un des membres directoire du secteur démocratique et populaire, à rejoindre son camp.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’ex sénateur du Nord qui, s’est vanté d’avoir drainé des milliers de manifestants derrière lui, ce mercredi, continue à appeler Rony Colin, à se démarquer des dirigeants politiques de l’opposition. Selon Monsieur Moïse, ces derniers sont uniquement à la recherche d’un porte-feuille ministériel.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    18 novembre 2020, 21:20

    Il n’est plus à démontrer, le leader de Pitit Dessaline, Jean Charles Moise a montré tout ce dont il est Capable par rapport à ses détracteurs. Ces derniers n’ont pas vraiment l’aval d’une bonne partie de mes Compatriotes des Bidonvilles du Département de l’Ouest. Suivant de très près le grouillement des détracteurs de l’ancien sénateur Moise, il a Raison de faire Cavalier Seul.

    Le temps passe vite. Comme si c’était hier, quand tous ces Salopris s’empressaient de prendre place à bord du bateau du présumé assassin Privert en vue de séparer le Gâteau en dehors des yeux de Jean Charles Moise et des éternels oubliés des différents festins (1986-2020). Pour les Amnésiques, les Eddy Jackson Alexis, Daly Valet… et Assad Volcy étaient aux anges. Ils abandonnaient Jean Charles Moise pour un "bien vivre" de 12 mois!

    Sous le présumé assassin Privert, pour ses positions de Principes, les Goinfres voulaient faire passer M. Jean Charles Moise comme un allié du radoteur Martelly. Comme les marassa Aristide-Preval, ce dernier a gaspillé le mandat du peuple haïtien. Au cours de trois longues années, son dauphin Jovenel Moise avait agi de la même manière. Le "pays lock" des zefeyis Privertistes et des Résidus Lavalas, a fait bouger certaines lignes à la cloche de bois. Le temps a bel et bien fait son chemin…

    Écoutant les déclarations de M. Jean Charles Moise sur les ondes de radio Kiskeya, il demandait à ces messieurs de se ressaisir: Rony Colin, Me Morin et Jean Monard. Assurément, M. Jean Charles Moise s’est gardé de s’en prendre à d’autres secteurs qui prônent la "Transition de Rupture" peye pote comme en 2004 et 2016.

    Un certain Sorel Jacinthe a le toupet d’affirmer à l’endroit de Jean Charles Moise, "yo wè w." Et les autres d’applaudir ou de parodier Jacinthe. Sur le terrain de la politicaillerie haïtienne, il n’y a aucune personne qui peut dire à une autre, "yo wè w." À plus de 95%, tous ceux qui s’engagent dans la lutte contre le président Jovenel Moise ne sont pas plus sérieux que lui.

    Misye SOREL JACINTHE ak tout moun ki te ave l sanble yo bliye se ECHEK yo ki kale jwisè Martelly, gran manjè Phtk yo ak misye rivyè solèy bannann Jovenel Moise. Et dans ses œuvres, Me André Michel a finalement constaté, "se Jovenel Moise kap proteje Sistèm Peze Souse a. À n’en pas douter ce qui faisait rire à tue-tête les nommés Dimitri Vorbe… et René Preval. Yo chak fè peyi a fè yon kout respire nan fason pa yo… Merci Allah!!!

    Dans la bataille pour l’éviction du président Jovenel Moise, le leader de Pitit Dessalines, Jean Charles Moise continue de tenir la dragée haute par rapport aux privertistes et leurs journalistes. Ces derniers font semblant de parler au nom de la population, et pourtant, ils ont en tête de faire avancer leurs propres agendas. Analfabèt ki pa bèt Wè Yo Tou…

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales

    REPLY