A quoi nous sert la DINEPA?

A quoi nous sert la DINEPA?

La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) est, sans contredit, en pole position sur la liste des institutions dont le fonctionnement laisse à désirer en Haïti. En 2020, l’accès à l’eau potable, à Port-au-Prince comme dans les différentes villes de province, reste un véritable calvaire.

L’eau potable se trouve dans le nom de la DINEPA mais ne coule pas dans les robinets.
Ces derniers temps, de plus en plus de voix s’élèvent dans les différents quartiers de la zone métropolitaine pour réclamer de l’eau. Ça ne coule pas ! L’eau potable, l’eau tout court, est en passe de devenir une denrée rare. Pourtant, il semblerait que ce n’est pas l’argent qui manque pour permettre aux populations d’étancher leur soif, se rafraichir le gosier en temps voulu.

En effet, certaines informations disponibles laissent croire que des millions de dollars auraient été dépensés par la DINEPA dans le cadre du projet Port-au-Prince 3, dont l’exécution coûte 65 millions US. La Banque Interaméricaine de Développement (BID), principal bailleur, aurait décidé de ne plus renflouer les comptes de la DINEPA parce que les responsables de l’institution n’arrivent pas à soumettre les pièces justificatives des millions de billets verts dépensés. S’agit-il de détournement de fonds ? En tout cas, la DINEPA tarde encore à prouver clairement le contraire.

Fait-on déjà face à la pénurie d’eau annoncée à cause d’une panne aigue d’essence prévue au début du mois de septembre à la DINEPA ? La question reste pendante, mais le fait est que, à Cité Soleil, à Delmas, à Carrefour, à Tabarre comme aux fins fonds de villes de province, les gens sont assoiffés de voir l’eau couler dans les robinets.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *