Accusé par GPPC, Youri Latortue se défend

Accusé par GPPC, Youri Latortue se défend
Accusé par GPPC, Youri Latortue se défend

Le Sénateur Youri Latortue répond à Garry Pierre Paul Charles qui a critiqué sa gestion à la tête du Sénat de la république, qu’il qualifie de Chaotique.

Le journaliste a ainsi indiqué que les comptes du sénat sont au rouge.

Une information que rejette d’un revers de main l’ancien président du sénat qui justifie que « sur un budget de 2 milliards de gourdes, seulement 500 millions, soit 25% sont dépensés d’octobre 2017 à janvier 2018.

Donc, le nouveau bureau a 1 milliard 500 millions de gourdes (75% du budget) de marge de manoeuvre de janvier au 31 septetembre 2018.

Le parlementaire tance GPPC qui combine média traditionnel et média alternatif pour mieux défendre ses intérêts personnels.

Pour justifier ses propos, le sénateur revient sur une page d’histoire récente:

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 »Nous sommes en janvier 2017. Le Sénat vient d’élire un Bureau. GPPC entame des démarches pour que sa femme Wana soit la nouvelle Secrétaire Générale en charge des dossiers administratifs et financiers du Grand Corps. Tractations, manoeuvres, pourparlers … Wana n’accède pas à la fonction, ce qui ne manque pas d’attiser la rage de GPPC qui espérait prendre le contrôle des milliards de gourdes du budget de la Chambre Haute. Peine perdue … Wana n’est pas nommée. GPPC est sorti bredouille. Et depuis lors, il commencait à compter les jours du bureau pour consommer sa vengeance ultérieure.

Cependant, comme le richissime analyste politique a beaucoup soif d’argent, il a encore sollicité du bureau du Sénat 3 millions de gourdes pour l’organisation de l’Assemblée Nationale du 8 janvier 2018. Nouveau refus! Nouvel échec pour le richissime analyste politique et sa femme spécialisée dans le vol classique des deniers de l’État sous couvert de firmes-bidon, de surfacturation etc. Ces deux événements sont révélateurs du mode opératoire de GPPC: 1- Une sollicitation de faveur 2- une attaque cinglante en cas de refus »

A cette épisode, M. Latortue ajoute que l’histoire retiendra également qu’une firme de la femme de GPPC a empoché des millions pour la construction de bureaux départementaux pour le Sénat. Résultat: l’argent s’est envolé en fumée. Et GPPC a tout fait pour que ce dossier soit enterré, donc inconnu de l’opinion publique.

Pour couronner le tout, l’élu de l’Artibonite poursuit que  »GPPC à jamais démasqué. Personne ne le prend au sérieux. Il est un simple fouineur de pain qui s’enrichit à coup de chantage, de manipulation malsaine et d’autres pratiques déloyales ».

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *