Affaire Nice Simon: le mandat d’amener émis contre Yves Léonard annulé

Affaire Nice Simon: le mandat d’amener émis contre Yves Léonard annulé

Le juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de la Croix-des-bouquets, Wando Saint-Vilier, a décidé de transférer l’affaire de Nice Simon, malmenée par son mari, le 1er octobre dernier, par devant le tribunal correctionnel.

Une décision juridique qui implique une annulation automatique du mandat d’amener émis contre l’agresseur de la mairesse qui est depuis plusieurs mois en cavale.

Deux des charges retenues contre l’ homme d’affaire, Yves Léonard, entre autres tentative d’assassinat et séquestration, ont été supprimées.

Bastonnade suivi de voie de fait est maintenant le seul chef d’accusation retenu contre cet homme, selon le juge d’instruction du TPI de la Croix-des-Bouquets Wando Saint-Vilier.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *