X

X


Affaire PetroCaribe : les Hôtels Best Western, El Rancho, Marriott s’en prennent à Martelly

Affaire PetroCaribe : les Hôtels Best Western, El Rancho, Marriott s’en prennent à Martelly

‘’L’argent que j’ai volé dans les fonds PetroCaribe, je l’ai investi dans les Hôtels El Rancho, Marriott, Best Western’’. Cette déclaration a été faite par Michel Martelly en costume de Sweet Micky, lors du festival Ayiti Mizik, à l’Henfrasa en début de l’année. Des propos qui ont mis à mal ces entreprises, depuis le lancement de la campagne PetroCaribechallenge.

Sur les réseaux, des individus non identifiés qui semblent avoir pris pour parole d’Evangile la déclaration de l’ancien Président, invitent la population à prendre d’assaut ces hôtels.

Face à des menaces qui se font de plus en plus sérieuses, les propriétaires d’El Rancho, de Marriott et de Best Western ont jugé bon de faire une mise au point.

D’emblée, la société Immobilière et  Financière (SIF), propriétaire de l’Hôtel El Rancho qualifie de plaisanterie de mauvais gout les propos tenus par Michel Martelly.

Dans ce communiqué qui porte la signature de l’homme d’affaires Reginald Boulos, il est dit noir sur blanc qu’aucun membre de la famille Martelly ne détient des actions à la SIF.

La réplique de la Turgeau Developpements S.A, propriétaire de l’hôtel Marriott est aussi tranchante.

Pour la TDSA le comportement de Sweet Micky est tout carrément désinvolte et tenant compte du contexte, Michel Martelly n’a fait que mettre en péril un investissement d’envergure.

Dans sa mise au point, la société Carabimmo S.A, propriétaire de Best Western joue la carte de la prudence. Nulle part dans son communiqué, le nom de l’ancien Président n’est cité.

Mais en filigrane, on peut bien comprendre qu’allusion est faite aux propos du chanteur devenu président. Les responsables de Best Western précisent que leur société, créée en 2009, est le fruit d’investisseurs haïtiens et indiens.

Donc, comme pour les deux autres hôtels, pas un centime des fonds vénézuéliens n’a été investi dans ces grandes œuvres.

Qu’il s’agisse d’El Rancho, de Marriott ou de Best Western, tous souhaitent que lumière soit faite sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.

La société de Reginald Boulos va encore plus loin en déplorant qu’une campagne citoyenne de demande des comptes aussi sérieuse soit banalisée par un ancien haut dignitaire de l’Etat.

Connu pour ses propos grivois comme pour son talent de rendre comique le tragique, Michel Martelly s’est fait taper sur les doigts par ces entrepreneurs qui prennent très au sérieux ces déclarations inappropriées au contexte.

Connu également pour son attitude polémique, il est légitime de se demander si Michel Martelly va réagir ? Une affaire à suivre !

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Clerveau N
    6 septembre 2018, 10:51

    Oui, ils étaient où quand Martely avait fait cette déclaration. C’est maintenant qu’ils disent que la déclaration est fausse;comme il n’y a pas d’individus conséquents dans ce pays donc on peut dire n’importe quoi. Martely n’est pas fou ok, le peuple qui est dans la merde y restera toujours à cause de sa docilité où les corrompus creusent leur tombe chaque jour.

    REPLY