Agriculture : le projet AREA touche à sa fin

Agriculture : le projet AREA touche à sa fin

Dans un communiqué de presse, l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) a annoncé la fin du projet AREA. Grâce à ce projet, plusieurs professionnels agriculteurs, chercheurs, professeurs, étudiants ont pu renforcer leurs connaissance pour améliorer le secteur agricole dans le pays.

Lancé il y a 5 ans, le projet AREA, financé par l’USAID et un consortium de 3 universités agricoles américaines mené par l’Institut de Service Alimentaire et Agricole de l’Université de Floride (UF/IFAS), avait pour objectif de moderniser l’agriculture, réduire l’insécurité alimentaire. C’est pourquoi de nombreuses actions ont été posées en ce sens, renforçant les capacités de professionnels agriculteurs, des professeurs et des étudiants. D’après le communiqué de presse, “près de 2000 professionnels en agriculture, chercheurs, universitaires, étudiants et professeurs incluant un grand nombre de femmes ont eu la chance de participer à plus d’une douzaine de formations ou d’ateliers AREA autour d’une grande variété de thèmes techniques et pratiques allant de la construction d’une station météo à énergie solaire, aux connaissances nécessaires aux entrepreneurs souhaitant diriger une entreprise de transformation alimentaire, ou encore, les méthodes d’utilisation des fertilisants et pesticides dans les fermes”. De plus, près de 1000 agriculteurs ont eux aussi été formé par des conseillers agricoles à de nouvelles techniques modernes adapter aux changements de la météo.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

De nombreuses institutions et établissements universitaires ont bénéficié de ce projet notamment, la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV) ainsi que les sept meilleurs collèges agricoles.

À travers ce projet, de nombreux programmes de recherche ont été présentés aux participants. Ces derniers ont travaillé sur les maladies et nuisibles des plantes qui paralysent les cultures importantes telles que les haricots, le plantains ou le maïs. AREA tenait également à encourager les femmes à intégrer le secteur agricole.

Vente des produits développés par AREA

Au cours des 5 ans qu’a duré le projet AREA, plusieurs fruits et légumes ont été améliorés. Les responsables ont annoncé pour bientôt la vente aux agriculteurs de ces fruits améliorés, développés par AREA. Aussi, malgré la fin du projet, veulent-ils mettre en place des plans stratégiques visant à pérenniser les nombreuses actions posées.

Laika Mezil

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *