American Wings dans l’incapacité d’assurer la liason Chili-Haïti

American Wings dans  l’incapacité d’assurer la liason Chili-Haïti

Face au non renouvellement de son permis de transport aérien par les autorités haïtiennes, la compagnie aérienne chilienne éprouve d’énormes difficultés d’effectuer ses vols sur Haïti.

Pour cause, les voyageurs tourmentés et impatients de rejoindre le nouvel Eldorado que représente le Chili fustigent les excuses des responsables de Latin American Wings._ _Rappelons depuis plusieurs mois que le Chili constitue la nouvelle destination des milliers d’Haïtiens qui y voient un moyen pour échapper aux conditions de vie difficiles du pays. En effet, d’après les derniers chiffrs officiels 80000 de nos compatriotes y sont déjà immigrés.

Dans une lettre ouverte adressé à ses client, le 28 September 2017, la compagnie LAW a annoncé qu’à partir  du dimanche 1er octobre 2017, elle suspendra ses vols sur le trajet Haïti-Chili.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 Les dirigeants de law expliquent ne pas comprendre pourquoi les autorités haïtiennes de l’Office National d’Aviation Civile n’ont pas voulu renouveler leur permis de transport.

 Dans ses propos, le gérant commercial de cette compagnie, Hector Valenzuela tient en partie pour responsable de cette situation la compagnie haïtienne Sunrise Airways qui ne s’est pas conformée aux lois  chiliennes, alors que LAW a scrupuleusement respecté les normes haïtiennes précise t-il.

Toutefois, soulignons que la compagnie aérienne haïtienne Sunrise en partenariat avec celle du Sud-Africaine Global Airway a été la deuxième compagnie à vouloir exploiter  la destination Haïti-Chili. Pour ce faire, ils ont obtenu une autorisation pour opérer 18 vols charters par an. Puis, ils ont formulé une demande de permis technique et commercial pour opérer des vols réguliers indique le directeur de l’OFNAC Olivier Jean.

Parallèlement, les autorités chiliennes ont décidé de ne pas accorder des autorisations, arguant que le Chili et l’Afrique du Sud n’ont pas d’accord entre eux.

Somme toute, vu le grand intérêt manifesté par des milliers d’Haïtiens louant les avantages que leur offrent le Chili, alors cette décision pourrait interpréter comme une contre-mesure des plus hautes instances de l’État voulant à tout prix contrôler les vagues d’immigration.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *