Apparition du COVID-19 en Haïti, la panique est partout!

Apparition du COVID-19 en Haïti, la panique est partout!

Suite à l’apparition de deux cas de Coronavirus en Haïti le jeudi 19 mars 2020, de nouvelles mesures sanitaires ont été adoptées par le gouvernement. Au premier rang desquels, la fourniture aux hopitaux de matériels médicales pour soigner les personnes infectées. Il est fort malheureux de constater que les personnels médicaux ne sont pas formés pour faire face à cette pandémie. Comment soigner les malades, si les personnels médicaux ne sont pas préparés ? Les médecins se disent inquiets devant une telle situation.

Dans la perspective de mieux se préparer face au coronavirus, le Ministère de la Santé Publique et de la Population a organisé une séance de formation pour l’Association des Hôpitaux Privés d’Haïti (AHPH) au début de la semaine. Pourtant, les médecins ne sont pas encore prêts pour contrecarrer cette pandémie. Le Docteur Jean Rously Martial, un interniste qui évolue dans une institution privée de la capitale, reste sceptique vis-à-vis des nouvelles dispositions prises par l’Etat Haïtien. « Les dispositions du gouvernement ne sont pas de vraies dispositions. Aucune algorithme n’a été donnée, les personnels médicaux ne sont pas formés, je n’ai pas reçu de formation. Alors que les médecins sont les plus vulnérables et la maladie se transmet facilement au contact physique. Si je rencontre un cas de Coronavirus chez un patient, je ne l’évaluerai pas, je contacterai le MSPP », confie l’interniste.

L’inquiétude gagne du terrain chez les médecins qui se sentent désorientés devant ce manque de préparation. Docteur Jovens Antoine, un généraliste qui travaille dans le département de la Grande-Anse spécialement à l’hôpital générale de Dame-Marie, en témoigne: « bien que c’était prévisible, j’ai été choqué lors de la déclaration de l’apparition de cas de Coronavirus en Haïti. Je suis strésé et préocuppé pour la santé de la population qui se trouve sous ma responsabilité, même en tant que médecin je ne suis pas à l’abri. Il n’ y a aucune prise en charge dans la zone si un cas de Coronavirus venait à se déclarer ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Depuis l’annonce de l’existence de la maladie en Haïti, une panique s’y est installée. À rappeler que le gouvernement a annoncé la fermeture de ses frontières, spécialement avec la République Dominicaine le15 mars. Toutefois, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés (GARR) estime que la surveillance aux niveaux des quatorze points frontalières ne sont pas strictes et les agents de santé dans les postes de dépistage, n’ont pas d’équipements adéquats pour se protéger.

Pharah Djine Colin

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *