« Arnel Joseph ne doit pas mourir, mais doit rester en vie pour parler et pour dénoncer », souhaite Jean Renel Senatus

« Arnel Joseph ne doit pas mourir, mais doit rester en vie pour parler et pour dénoncer »,  souhaite Jean Renel Senatus

Le président de la commission justice et sécurité du Sénat de la République a rencontré, ce mardi 23 juillet, les membres de la presse autour de l’arrestation du puissant chef de gang, Arnel Joseph.

Lors d’un point de presse, Jean Renel Senatus a exhorté les autorités judiciaires à tout mettre en œuvre afin de protéger Arnel Joseph qui, selon lui, est un fil conducteur pouvant aider à remonter aux auteurs intellectuels de nombreux cas de kidnapping orchestrés dans le pays.

La police détient un grand « personnage », indique le sénateur Jean Renel Senatus. En ce sens, le parlementaire recommande aux autorités policières de prendre les mesures nécessaires afin de protéger Arnel Joseph contre tout ce qui pourrait porter atteinte à sa vie. « Il faut qu’on contrôle bien la santé d’Arnel Joseph. Il faut qu’on mette à sa disposition des médecins qui pourront lui donner les soins que nécessite son cas. Il faut surveiller ses visiteurs. Il ne doit pas mourir. Nous n’attendons aucune nouvelle qui peut venir annoncer sa mort en prison », souligne Jean Renel Senatus.

‘’On ne doit pas le perdre », Arnel Joseph doit être en vie pour répondre aux questions de la justice », persiste-t-il.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Sur ce, le numéro un de la commission justice du Sénat de la République promet de suivre à la loupe le travail du juge d’instruction qui aura la charge du dossier.

Jean Renel Senatus dit espérer que ce juge qui traitera cette affaire épineuse sera à la hauteur de la tache et ne recevra aucune dictée venant des plus hautes autorités du pays.

De bandit notoire, Arnel Joseph pourrait devenir la poule aux yeux d’or qui permettra à la justice haïtienne de faire des avancées considérables sur le dossier de l’insécurité dans le pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *