Art/Artisanat : Vers la valorisation du travail des femmes et des filles

Art/Artisanat : Vers la valorisation du travail des femmes et des filles

L’association Culture en Trois dimensions en étroite collaboration avec l’Orrganisation Internationale de la Francophonie (OIF) et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) a lancé un projet intitulé : Accompagnement managérial des femmes et des filles en Art et Artisanat de Récupération de Déchets Solide (AM2 (FA)RDS). L’annonce a été faite, ce vendredi 30 octobre 2020, à travers un cocktail de lancement.

La C3D veut soutenir les les personnes en situation de
marginalisation, plus particulièrement les femmes et les filles, c’est pourquoi les membres de cette association ont-ils mis en place ce programme visant à former et promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles à travers l’art. A cet effet, plus de 35 femmes et filles en situation difficile pourront bénéficier de ce projet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une kyrielle d’activités a été prévue. En effet, les bénéficiaires pourront suivre des formations, participer à des échanges, des tables rondes, des conférences, des ateliers de création artistique. Non seulement ce projet incite à l’engagement citoyen pour la réduction de déchets dans le pays mais aussi il met en avant les valeurs d’égalité, de diversité, de rentabilité économique.

Notons que l’association Culture en Trois Dimensions (C3D) a été fondée, le 11 avril 2015 à Sofia (Bulgarie) et est une structure haïtienne évoluant dans les domaines de médiation,
d’accompagnement et d’inclusion sociale des groupes minoritaires (artiste et/ou artisan.e et toute personne en situation de marginalisation) par la gestion culturelle. Dans ce contexte, C3D s’engage, par l’entremise des évènements culturels, de la conception, la création et des stratégies de diffusion/distribution
des outils et matériels artistiques et artisanaux, à faire le plaidoyer en vue de l’implication des hommes et garçons dans la lutte pour les droits des femmes et des filles (promotion de la masculinité positive et des normes de genre valorisant les deux sexes (Homme/Femme).

Laïka Mezil

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *