Assassinat de l’agent de l’USGPN : l’Hôtel Révélation dément le porte-parole de la PNH

Assassinat de l’agent de l’USGPN : l’Hôtel Révélation dément le porte-parole de la PNH

Le responsable de l’Hôtel Révélation, Guerrier Jean Samuel, a fait le point autour de l’incident survenu dans l’enceinte du bâtiment, dans la soirée du mercredi au jeudi 15 octobre 2020, aux alentours d’une heure du matin. Lequel incident au cours duquel Jean Rosner Glezil, un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) a été tué par balles par ses frères d’armes en pleine opération.

Selon le manager de l’hôtel, les policiers sont entrés dans le bâtiment par effraction. Ils ont désarmé les agents de sécurité pour ensuite les utiliser comme bouclier humain, défonçant ainsi toutes les portes se trouvant sur leur passage, sous prétexte d’être à la recherche du présumé bandit de La Saline, Ti Junior ainsi connu, explique Guerrier Jean Samuel.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier confirme par ailleurs que Jean Rosner Glezil s’était identifié comme étant un policier aux agents qui menaient cette opération. Contrairement aux informations communiquées par le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune, la victime avait les deux mains en l’air lorsque ses frères d’armes lui ont tiré dessus en présence de sa compagne, précise Guerrier Jean Samuel.

En outre, le responsable de l’hôtel Révélation, qui déplore les dégâts causés par les policiers lors de cette opération, exige justice et réparation.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *