Assassinat de Me Dorval : scène de crime souillée, des policiers interrogés

Assassinat de Me Dorval : scène de crime souillée, des policiers interrogés

Les policiers chargés de sécuriser la scène de crime sont en train d’être auditionnés à l’inspection générale de la police nationale, a annoncé le commissaire du gouvernement près le tribunal de première Instance de Port-au-Prince, Gabriel Ducarmel, ce mercredi 2 septembre.

Le parquetier s’étonne de voir la scène de crime souillée et vandalisée alors que depuis le jour de l’assassinat, le vendredi 28 août, des instructions ont été passées aux directions centrales de la police judiciaire et administatives de placer des policiers devant les locaux de la résidence de Me Dorval.

« Des agents de la PNH devraient monter la garde devant la résidence de Me Dorval 24/24 à Pèlerin 5 pour préserver la scène de crime », a dit Gabriel Ducarmel qui confirme que le bâton St-Nicolas, symbole de la charge du bâtonnier a disparu et 4 barres de fer de la partie supérieure d’une porte métallique ont été sciées.

Dans une interview accordée à Radio Métropole, monsieur Ducarmel promet de sanctionner toutes personnes qui désireraient entraver l’enquête de la justice autour de l’assassinat de Me Dorval.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Cette enquête aboutira », a-t-il donné la garantie.

Le commissaire indique que l’enquête autour de ce dossier progresse. Après l’analyse de la scène de crime, des empreintes ont été prélevées, le cadavre du bâtonnier autopsié, l’enquête de voisinage effectué. Gabriel Ducarmel estime que la justice devra tracer un exemple dans l’affaire Dorval afin de décourager ceux qui ont choisi le métier d’assassin.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *