Assassinat de Me Monferrier Dorval : la DCPJ identifie exécutants et complices

Assassinat de Me Monferrier Dorval : la DCPJ identifie exécutants et complices

La Direction Centrale de la Police Judiciaire a transféré son rapport d’enquête sur l’assassinat de Me Dorval au commissaire du gouvernement. Dans ce document de 26 pages, des exécutants et des complices ont été identifiés.

Le Bureau des Affaires Criminelles (BAC), dans le rapport d’enquête soumis à la justice, a révélé que les « nommés Modelet Sénégeau alias Abidy, Mackender Fils-Aimé, Dunès Vilpique alias Jah, Markenson Charles alias Cobra, Gerson Laurent alias TiLuc ou Louko, Richelet Augustin, Johny Toussaint et consorts, se sont associés en malfaiteurs pour assassiner le citoyen Monferrier Dorval, bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince ».

L’enquête a permis de retracer que Richelet
Augustin et Johnny Toussaint « se trouvaient au même endroit que la victime, soit en son domicile au moment de la perpétuation de l’acte. Donc, il y a lieu de déduire qu’ils sont les présumés exécutants de cet assassinat ». Le BAC mentionne que le nommé Gerson Laurent était aussi dans la zone au moment de la commission de ce crime qui a révolté bon nombre de citoyens.

« Les nommés Modelet Senegeau, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dor, Dunès Vilpique alias Jah sont déférés en état par devant vous avec la procédure partielle y afférente ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le BAC suggérerait que des mandats soient émis par les autorités judiciaires compétentes à l’encontre des nommés Markenson Charles alias Cobra, Gerson Laurent alias Ti Luc ou Loukou, Richelet Augustin et Johny Toussaint pour leur implication présumée dans les actes répréhensibles avant cités », lit-on dans ce rapport acheminé au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel, le 16 septembre.

Ce rapport concluant fait ressortir que Me Monferrier Dorval a été victime d’actes d’association de malfaiteurs, d’assassinat et de vol à main armée, faits prévus et punis par le code pénal.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 septembre 2020, 18:08

    Le Bâtonnier Monferrier DORVAL a déjà connu le sort du journaliste Jean Léopold Dominique. Le BAC n’a fait que citer les noms des COMPARSES et des Exécutants.

    Il est évident pour ceux qui ne sont pas des "Analfabèt pa bèt," ils ont leurs yeux rivés sur les Auteurs Intellectuels du Crime. Il est à se demander si toutefois, il revient à un juge d’instruction de chercher les Auteurs Intellectuels à partir des Neuf Comparses du BAC. Marengwen yo di Banm Santi Bon.

    Au moins, le juge Ivikel Dabrezil avait le courage de pointer du doigt dans son Ordonnance les Auteurs Intellectuels dans l’assassinat de Dominique. Si les Malfrendeng qui ont succédé à la tête de l’État n’avaient pas demandé à la justice de faire son travail, il ne porte pas la responsabilité. L’IMPUNITÉ est la principale marque fabrique du Système. Et suivant la personne qui est au Palais national, le CHAOS viendra de très tôt ou à la fin…

    Dans un tel Système, il est IMPOSSIBLE de Concilier les Contraires et de Libérer les "Analfabet pa bèt" de Jean Bertrand Aristide et les "Tèt kanna/kodèn" de Jovenel Moise. Lavalas ap Ranse yo di se Chavire CHODYE’ a. Men yo pase 20 lane (1991-2011) sou pouvwa san yo pa chavire Chodyè a. Epi nan ECHEK yo, yo kale Martelly, PHTK ak Jovenel.

    À la Vérité, sans le Renversement du Système, Haiti ne sera jamais un pays. Il restera dans son "SHITHOLE." D’autres Aristide/Jovenel viendront pour tourner en rond, de s’enrichir, servir le Système et de Semer le Chaos. POINT BARRE.

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales

    Alma Mater: Université des Sciences Sociales

    REPLY