Assassinat de Vladimir Fédé: 4 armes à feu confisquées, 4 policiers placés en isolement

Assassinat de Vladimir Fédé: 4 armes à feu confisquées, 4 policiers placés en isolement

L’inspection générale de la Police nationale chargée du contrôler le travail des policiers a ouvert une enquête sur les causes entourant l’assassinat par balles de Vladimir Fédé, le lundi 16 septembre dernier à Diquini (Carrefour), selon le porte-parole adjoint de l’institution Benjamin Jean-Claude.

Une patrouille policière était dépêchée, à Diquini, lundi dernier, pour rétablir l’ordre à la suite d’un mouvement de protestation contre la pénurie de carburant dans la commune de Carrefour.

C’est à ce moment que Vladimir Fédé a été touché par balles mortellement, regrette le porte-parole adjoint de l’inspection générale de la PNH.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs


4 des 5 policiers qui ont été déployés sur les lieux ont déjà été auditionnés. L’institution policière est incapable de rentrer en contact avec le dernier qui est jusque-là introuvable au téléphone, selon Benjamin Jean-Claude. 4 armes à feu saisies dans le cadre de l’enquête. Le chef de Poste du commissariat d’Oméga ainsi que des témoins ont été auditionnés.

Les 4 policiers sont placés en isolement afin que la lumière soit faite sur l’assassinat non-élucidé du jeune Vladimir Fédé. Le coupable sera transféré par devant les autorités judiciaires pour les suites légales, garantit le commissaire divisionnaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *