Assassinat d’Evelyne Sincère : le MJSP exige que lumière soit faite sur ce crime

Assassinat d’Evelyne Sincère : le MJSP exige que lumière soit faite sur ce crime

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique dit condamner énergiquement l’assassinat de la jeune élève, Evelyne Sincère.

 » Ce crime odieux commis contre la jeunesse qui représente l’avenir du pays ne restera pas impuni « , a tenté de rassurer le MJSP dans une note, soulignant que ces bandits n’ont pas enlevé seulement une vie mais ont touché la société dans ses valeurs les plus immuables.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le MJSP a fait savoir que  » toutes les instances répressives sont mobilisées afin de pourchasser sans répit et de châtier ces criminels sans foi ni loi qui mettent à profit ces actes qui révoltent la conscience humaine dans le sombre dessein de créer le chaos et l’instabilité dans le pays « .

Sur ce, le Ministère souligne à leur attention qu’ils seront recherchés, traqués et neutralisés de gré ou de force, avec la force impitoyable de la loi et des détenteurs de la violence légitime.

Le Ministère exige des autorités judiciaires et policières des résultats concrets et célères sur ce cas inhumain et foncièrement indignant et scandalisant qui endeuille toute la nation haïtienne.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    3 novembre 2020, 01:18

    Je continue à comdamner son assassinat. Mais, elle avait commis l’imprudence d’adorer un inconnu qu’elle connaissait à peine par la magie de la technologie. Ce qui dénote, elle était Vide sur le plan de l’éducation familiale et l’inexistence de certaines Valeurs dans le pays.

    Sous Duvalier, une Jeune Fille en classe Terminale ne pourrait pas entretenir même une certaine relation avec yon valpa qui ne pouvait pas s’exprimer correctement dans la langue de Denis Diderot. Depuis l’avènement de Lavalas au Pouvoir, les Valeurs n’existent pas. C’est la Kokoratisation de la société haïtienne. Je ne fais pas référence aux Militaires, ils n’étaient pas de grands "démocrates" comme les marasa Aristide/Preval et consorts. Gade merilan, gade merilan, gade merilan.

    Contrairement à ce que pensent les compatriotes qui réclamaient Michel Joseph Martelly à éclater les poumons, depuis son ascension au pouvoir en 2011, le pays allait prendre une Courbe Très Dangereuse. Les "Bandits Légaux" (Banm Chawony/Banm Vagabon Mwen) servaient encore mieux l’Oligarchie, au lieu de chercher à Réussir là où les marasa Aristide/Preval avaient échoué. Pèp la CHIRE li paka koud, li pran nan menm penpenp, avec DEDI.

    Et le Bâtonnier Monferrier Dorval allait constater, loin d’arrêter la chute libre, sous le président Jovenel Moise, "le pays n’a pas dirigé et administré." On l’a assassiné à la manière du gran palè Jean Léopold Dominique qui dénonçait les Patekwè lavalassiens.

    Depuis l’assassinat de Me Dorval, les assassins de tous poils ne chôment pas. L’étudiant Grégory Saint-Hilaire a été assassiné par la Garde Prétorienne de l’empereur en parpier. Paraît-il, les Gangs rivalisent avec la garde prétorienne.

    Se domaj, la lycéenne Evelyne Sincère a cessé d’être sincère, elle ne pouvait pas établir la différence entre les hommes de Dimitri Hérard (son patron et lui n’avaient pas bien appris la leçon) et les kidnappers qui prennent le pays en otage de concert avec l’oligarchie.

    Allah ap pwoteje m pou m ka wè kote tout Kok Ploum yo ap mennen peyi a. Pè François repoze nan lapè, ou te Moun!

    REPLY