Assassinat du Bâtonnier de Port-au-Prince : la FBH demande aux avocats d’observer un arrêt de travail

Assassinat du Bâtonnier de Port-au-Prince : la FBH demande aux avocats d’observer un arrêt de travail

Les avocats et avocates des 18 juridictions du pays sont appelés à observer un arrêt de travail, suite à l’assassinat du Bâtonnier de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, vendredi soir.

C’est une demande formulée par la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH), dans une note parue ce samedi, annonçant avec douleur et consternation la mort du professeur Dorval, éminent avocat, docteur en droit.

« Les Barreaux d’Haïti réunis au sein de la Fédération demandent aux avocats et avocates des 18 juridictions du pays d’observer un arrêt de travail sur l’ensemble du territoire national, ce, jusqu’à l’organisation des funérailles de notre illustre confrère », lit-on dans la note.

« La disparition de Me Monferrier Dorval est une perte immense pour le pays », reconnait la FBH, exigeant que les auteurs et complices de cet assassinat soient identifiés, jugés et condamnés. « L’Etat haïtien doit faire la lumière sur ce crime odieux et mettre un terme au cercle vicieux de la violence et de l’impunité », poursuit la FBH.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon les précisions de la Fédération, Me Monferrier Dorval travaillait comme Conseiller de l’Ordre des Avocats depuis 2017, avant de se faire élire le 6 février 2020 à la tête du Barreau de Port-au-Prince.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *