Assassinat d’un substitut commissaire du gouvernement, des associations de magistrat exigent une enquête

Assassinat d’un substitut commissaire du gouvernement, des associations de magistrat exigent une enquête

L’association professionnelle des magistrat (APM) et l’association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) dénoncent et condamnent avec véhémence l’assassinat, survenu cet vendredi après-midi midi, du substitut commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Fritz Gérald Cérisier au Bel-air.

Joint au téléphone par un rédacteur de Haïti 24, le président de l’APM, le magistrat Wando Saint Villier, présente le défunt comme un philanthrope, un altruiste, et docile de tempérament à un point tel qu’il se demande dans quel but une personne chercherait à l’assassiner.

“Issu de la cinquième promotion de la magistrature, Fritz Gérald Cérisier est un magistrat honnête et intègre. Son départ anticipé est un coup dur pour la magistrature”, a soutenu Wando Saint-Villier.

De son côté, le président de l’ANAMAH, le juge Jean Wilner Morin, qui présent feu Cérisier comme un homme conciliant, déplore son assassinat.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il appelle les autorités concernées à prendre des dispositions en vue de freiner la machine infernale de l’insécurité qui n’épargne même les représentants de la loi, dont la mission est de juger et de dire le mot du droit contre les malfrats.

Les deux associations exigent qu’une enquête soit diligentée afin de faire la lumière sur cet assassinat.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *