Attaque armée contre les locaux du RNDDH, les responsables pointent du doigt l’équipe au pouvoir

Attaque armée contre les locaux du RNDDH, les responsables pointent du doigt l’équipe au pouvoir

Les locaux du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), ont été la cible d’une attaque armée survenue dans la nuit du 10 au 11 mai dernier.

Les impacts de balles, au moins 5, ont été visibles sur la barrière principale de l’immeuble et des douilles se trouvaient juste à proximité de celle-ci.

Des agents de la politique scientifique, de la DCPJ, accompagnés d’un juge de paix ont effectué des prélèvements balistiques et dressé un procès verbal de constat.

Le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance, accuse le pouvoir en place de tout manigancer afin de réduire au silence les membres du Réseau.

« Nous recevons ce genre de menaces peu après mon audition, en décembre dernier, au congrès américain; sur l’évaluation de la politique américaine en Haïti», a déclaré Pierre Espérance arguant que le RNDDH est devenu, depuis, la cible du pouvoir en place en raison, notamment de sa prise de position.

Toutefois, Pierre Espérance se dit déterminé à continuer à défendre la cause de la population et qu’il ne se laissera pas intimider par ce genre d’attaque.

Soulignons que l’un des responsable du RNDDH fait l’objet d’avis de recherche de la part de l’Unité de Lutte Contre la Corruption(ULCC).

Une action que plus d’un qualifient de persécution et de revanche de la part du directeur général de l’ULCC, Rockfeller Vincent.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Sainvil Judes
    14 mai 2020, 08:47

    Commentaire *

    REPLY