Attaques contre des écoles : Le MENFP appelle au respect du droit à l’éducation

Attaques contre des écoles : Le MENFP appelle au respect du droit à l’éducation

Le Ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle (MENFP) s’est positionné sur les attaques contre les établissements scolaires enregistrées, le mardi 8 septembre dans les rues de la capitale.


 
 » Face aux menaces et aux attaques persistantes contre les écoles, ce mardi 8 septembre à Port-au-Prince, notamment contre le lycée Fritz Pierre Louis, le collège Le Normalien et le collège Roger Anglade, par des personnes se présentant comme des élèves, étudiants ou autres, le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) lance un cri d’alarme pour le respect du droit à l’éducation et la protection des élèves et des temples du savoir que sont nos écoles « , a écrit le bureau de communication du MENFP dans une note.

 » Il est inadmissible, sous prétexte de revendications salariales ou autres, que des individus manipulent les élèves et continuent d’attaquer des écoles et violer systématiquement le droit à l’éducation et le respect de l’autre « , a poursuivi la note.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Comment justifier de telles attaques violentes et gratuites contre des élèves et les personnels enseignant et administratif alors qu’ils se retrouvent paisiblement dans leurs établissements scolaires ? se demande le MENFP.

Le MENFP le réaffirme, une nouvelle fois que rien ne peut justifier des attaques contre les écoles et les élèves assis paisiblement en salle de classe. Le MENFP présente ses sympathies aux victimes et à tous ceux qui ont été affectés par ces violences gratuites et aveugles.

Encore une fois, le MENFP interpelle toutes les citoyennes et tous les citoyens, les acteurs et partenaires de la communauté éducative, de la société civile, pour un autre éveil de la conscience citoyenne pour la protection des intérêts de l’école et du droit à l’éducation.

« Nos différends, divergences et/ou les revendications justes ou légitimes ne peuvent être abordés que dans un cadre serein de dialogue dans le respect de ce bien commun qu’est l’école », juge le MENFP.

« Le MENFP demande aux directeurs d’écoles, aux enseignants et aux parents de jouer leur rôle de vigie auprès des jeunes afin d’éviter ces dérives où les élèves servent d’instruments pour menacer l’institution scolaire ».

Le MENFP renouvelle son engagement et sa détermination à protéger l’école et le droit à l’éducation en toutes circonstances.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *