X

X


Attouchements sexuels sur mineure: Quid de l’affaire Jean Anthony Dumont?

Attouchements sexuels sur mineure: Quid  de l’affaire Jean Anthony Dumont?

On se souvient de l'affaire Dumont qui a eu l'effet d'une bombe dans le pays. L’ancien député de Léogâne, Jean Anthony Dumont a été accusé d'attouchements sexuels sur mineure. Suite à cette accusation, il s’était présenté volontairement le vendredi 24 février 2017 au parquet de Port-au-Prince en vue de faire jaillir la lumière sur ce dossier. Selon un rapport du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), M. Dumont était arrivé au Parquet avant même l’exécution du mandat d’amener lancé contre lui.

Le chef de la poursuite, de cette époque , Me Jean Danton Léger, avait ordonné ipso facto son arrestation puis l’a conduit en garde à vue.

 

Le parquet de Port-au-Prince avait confié ce dossier par la suite au cabinet d’instruction. Après les démarches administratives, l’ancien député de Léogâne sera transféré au pénitencier national, avait annoncé le porte-parole du parquet de Port-au-Prince, Mirlande Dupiche Prévost.

Un ans après quel est le sort du député de la 48ème legislature? Pourquoi les responsables du RNDDH qui ont joué le role de dénonciateurs dans ce dossier se sont-ils tus? Des questionsqui pour l’instant restent pendantes.
Marie Yolène Gilles-Colas, la responsable de programme et porte-parole du Réseau national de défense des droits de l’homme (RNDDH) à l’époque, avait exigé que la lumière soit faite sur ce dossier au carré du commissaire du gouvernement, le vendredi 24 février 2017 ,lors de l’audition de l’ancien député.

Mme Gilles avait confirmé que le RNDDH disposait d’une vidéo qui montre clairement le visage de l’agresseur et la fillette en rapport sexuel. Une vidéo qui a été réalisée à l’aide d’une caméra cachée par la mère de l’enfant dans la maison. Celle-ci met à nu l’agresseur qui fait tout ce qu’on peut imaginer dans une relation intime entre deux adultes, avait expliqué Marie Yolène Gilles réclamant justice pour la victime.

L’ancien député de Léogâne a toujours rejeté d’un revers de main l’accusation d’attouchements sexuels mise à sa charge. « Je n’ai rien à voir dans ce dossier. Je n’ai aucun problème à ce que la justice tranche sur cette affaire », disait Jean Anthony Dumont qui prétend être la victime d’un coup monté de la mère de la fillette, qui lui doit une forte somme d’argent.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

Les derniers arcticles