X

X


Aux Gonaïves, les ”baz” désapprouvent la politique des élus

Aux Gonaïves, les ”baz” désapprouvent la politique des élus
Aux Gonaïves, les ''baz'' désapprouvent la politique des élus

L’ ancien rebelle de 2004, Wilfort Ferdinand allias ''Ti Will'', dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, a manifesté son mécontentement face au mauvais traitement que les élus accordent à la commune des Gonaïves.

Pointant du doigt principalement le sénateur Youri Latortue, Wilfort Ferdinand estime que les parlementaires ne travaillent pas au profit des Gônaïviens.

En ce sens, le dénommé commandant “Ti Will” menace de boycotter la fête Nationale, le Premier janvier prochain, en organisant un mouvement de rue.

“Ti Will “promet de protester sans violence à travers ce qu’il appelle une bataille ou révolution sociale afin de dénoncer la malfaisance de l’élu de l’Artibonite.

Ce mouvement sera pour les rebelles un moyen d’exprimer leur frustrations, car selon eux, les parlementaires et les élus locaux ne travaillent pas dans l’intérêt de la nation.

L’ancien bras droit de Guy Phillipe en a profité pour énumérer des projets non exécutés dans la ville des Gonaïves : le complexe administratif, la cimenterie, l’aéroport entre autres.

Plusieurs dizaines d’hommes se sont réunis sous le commandement de “Ti Will” qui explique la stratégie de la lutte.

Ces individus charrient aussi le lot des problèmes de chacun de leurs localités respectives.

L’un après l’autre ils exposent.

Le représentant du Bienac dresse un tableau sombre de cette zone. Il cite l’absence d’un bureau d’Etat civil, d’un commissariat, d’un tribunal ou d’un représentant de la mairie.

Ce militant réclame l’intégration de la commune dans l’administration publique.

Un autre, Wadly Miton, dénonce pour sa part des politiciens voulant semer la pagaille dans la zone.

Il promet de ne pas se laisser soudoyer pour abandonner la lutte.

Les réactions se sont enchainées. Tour à tour, ils ont exposé les problèmes des différentes zones.

Notons que récemment Wilfort Ferdinand a été victime d’une tentative d’assassinat dont la cause n’a toujours pas été élucidés.

Toutefois , il promet de continuer la lutte contre Youri Latortue qui est dans son viseur à moins d’une semaine avant la célébration de la fête de l’indépendance.

Alors que le Chef de L’Etat mitonne son discours, les ”baz” eux menacent de gagner les rues de la cité de l’indépendance.

Qu’adviendra-t-il le jour de la célébration de la fête de notre Indépendance? Les ”Baz” auront-ils la liberté de perturber cet événement symbolique ?

Une affaire à suivre.
Haïti24.net vous fournira toutes les dernières informations

Pierre Louis JOSEPH

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply