Bonne gouvernance: Vers la transparence dans les dépenses publiques

Bonne gouvernance: Vers la transparence dans les dépenses publiques

Les ordonnateurs de l’administration publique ont l’obligation de soumettre à l’Inspection Génerale des Finances les inventaires des exercices 2017-2018 et 2018-2019, dans un délai ne dépassant pas le 31 janvier 2020.

Le ministre de l’économie et des finances, Joseph Jouthe, en a fait l’annonce dans un mémorandum adressé à toutes les institutions publiques, le 27 décembre dernier.

Cette mesure, note t-il, est prise dans un souci de bonne gouvernance des ressources de l’Etat et en vue d’assurer une gestion performante des dépenses publiques, conformément à la loi du 4 mai 2016 sur l’Elaboration et l’Exécution des Lois de Finances et l’arrêté du 27 mars 2017 relatif au train de vie de l’Etat.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Ministère de l’Écononie et des Finances (MEF)a jugé nécessaire de rappeler que l’IGF a pour mission de vérifier, contrôler, d’assurer l’audit technique, administratif financier et comptable, a priori et a posteriori, sur l’ensemble de l’Administration Publique Nationale et d’assurer l’audit et la surveillance des systèmes en général, notamment de la comptabilité publique, budgétaire, de perception d’investissement public, de gestion de la dette publique, des équipements ou du patrimoine et de proposer toutes mesures d’ajustement visant à corriger les faiblesses à s’adapter aux réalités ou permettant de réaliser des économies.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *