Caducité du Parlement: de quoi Youri Latortue a-t-il peur?

Caducité du Parlement: de quoi Youri Latortue a-t-il peur?

S’il est un élu à qui la date fatidique du 13 janvier 2020 fait peur, c’est bien le représentant du département de l’Artibonite au Sénat de la République, Youri Latortue. Depuis la fin de l’année dernière, pas un jour ne passe sans que ce dernier n’intervienne dans les médias, sociaux et traditionnels…

A longueur de journée, Youri Latortue jase, ergote, pérore, radote sur la question relative à la fin de mandat des 2/3 du Grand corps. Comme s’il était le seul concerné par cet implacable sort.

Alors que des anciens sénateurs, des constitutionnalistes s’appuyant sur la loi, dans sa forme comme dans son esprit, montrent et démontrent que dix-neuf (19) sénateurs feront leurs adieux au Sénat de la République le deuxième lundi de janvier, M. Latortue se perd en masturbation et en acrobaties intellectuelles pour tenter de prouver le contraire.

Les envolées lyrico-médiatiques de l’homme fort de AAA cachent mal sa peur bleue de n’être plus ‘’chef’’. Pourquoi ?

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Chef de gang, dealer de drogue, dilapidateur des fonds de l’Office National d’Assurance Vieillesse (ONA) etc., Youri Latortue est affublé des épithètes les plus sales et son nom est dans toutes les mauvaises sauces. En effet, l’opportuniste-chantre de la lutte contre la corruption n’est pas en odeur de sainteté.

A tort ou à raison, en attendant le verdict de la femme aux yeux bandés, le futur ex-sénateur est toujours vu, dans son petit jeu de politicien mal caché, comme le démon manipulateur qui se fait passer pour l’ange gardien des intérêts de la nation.

A l’abri de leur immunité, les déshonorables Parlementaires se moquent du tiers comme du quart, même quand ils se trouvent indexés dans les plus lugubres exactions. ‘’La justice c’est nous’’, disent, en leur for intérieur, députés et sénateurs dénoncés par la clameur publique.

Alors que tout le peuple s’apprête à chanter en chœur un requiem pour les dix-neuf (19) hommes en noir en perte de pouvoir, Youri Latortue se démène comme un diable dans l’eau bénite pour tenter de tromper la vigilance de la République.

La logique de sa démarche, dont l’espoir de réussite est on ne peut plus vain, réside dans le fait que le héros meurtrier des Gonaïves a peur de faire face à la Justice !

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Antoine Langomier
    12 janvier 2020, 17:08

    D’aucun pensent, Youri Latortue n’a pas tort de jouer au plus intelligent ou de se comporter de n’importe quelle maniere. En face, il n’y a Absolument RIEN. Tout moun se menm!!!!!!!!

    A l’ONA, il y a un Responsable digne de son nom qui gere les Ressources des Contribuables en Bon Pere de famille ou un autre Malandrin Patekwe comme SANDRO JOSEPH ??? M. Latortue n’a pas fait toutes les procedures pour aboutir au decaissement des Millions de gourdes par lui-meme. En ce sens, Latortue constitue le cercueil. Le directeur de l’ONA est le cadavre. Le directeur de l’ONA avait agi comme un autre FRANTZ VERELLA. Y ap brote Lajan Pep la pou fanm yo, pou ti boubout yo ak pou pitit yo.

    En 34 ans, SEUL sous la presidence du professeur Leslie Francois Manigat, l’ETAT avait tente’ d’avoir un NOM. Youri LATORTUE n’est pas le dernier des idiots, il profite de l’absence de l’Etat et d’une opinion publique Au Rabais pour imposer ses arguties. Sot ki bay Enbesil ki pa pran.

    En trois ans, le GARANT des Institutions reponsait aux abonne’s absents, il avait d’autres chiens a’ fouetter. "Peyi lok" a failli imposer Privert II. Core Group a ete d’un grand sauveur pour JoMo et le pays. Il est a’ se demander, quelles sont les lecons qui ont ete tirees par Jovenel et ses plen kay? Rendez-vous le lundi 13 janvier et la suite….

    Li di pou peyizan Aristide ak Jovenel pa fe anyen nan entere peyi a. Pa bliye se sou administrasyon Jovenel zot te di koze "Shithole" la. Si l te we BON GOUVENANS, li pa tap di sa e li tap fe Debloke Lajan pou peyi a. Finalement le vote contre le Venezuela a maintenu Jovenel Moise au pouvoir, mais il n’a pas delie’ les cordons de la bourse.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et internationales

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      12 janvier 2020, 17:23

      Lisez : le GARANT des Institutions REPONDAIT aux abonne’s absents…

      REPLY
  • Jeansner PRENELUS
    12 janvier 2020, 22:38

    Commentaire *

    REPLY