Cap-Haïtien: des membres de l’opposition cités à comparaître pour violation de propriété privée

Cap-Haïtien: des membres de l’opposition cités à comparaître pour violation de propriété privée

Des mandats d’amener sont décernés contre au moins huit membres de la commission de mobilisation de l’opposition dans la commune du Cap-Haïtien par le commissaire du gouvernement de la juridiction, Rochemond Florival, rapporte la journaliste Widline Jacques.

Jacques Jean Wilson, Jean Roudy, Peterly Charles, Raphaël Mésidor et consorts sont accusés d’avoir endommagé les biens privés d’autrui, lors de la manifestation organisée, le 24 juin dernier, pour exiger la démission du président de la République, Jovenel Moise et la reddition de comptes sur la gestion des fonds PetroCaribe.

Lors de cette manifestation, plusieurs pare-brises de véhicules ont été cassés, des vitres des maisons privées ont essuyé des jets de pierres. Le chef du parquet de la deuxième ville du pays dit avoir décerné ces mandats à l’encontre des « fauteurs de trouble » afin de rétablir l’ordre au Cap-Haïtien.

Les membres de l’opposition au pouvoir qualifient les actions du chef du parquet de tentative d’intimidation visant à affaiblir le mouvement des opposants dans la deuxième ville du pays.

Parallèlement, une délégation composée des membres du secteur démocratique et populaire doit se rendre sous peu au Cap-Haïtien en signe de solidarité avec leurs alliés.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • jean wildode
    20 juillet 2019, 21:04

    La justice eleve une nations, pr 7 raison
    nous devons manifester pour que l inculpe doit partir

    REPLY