Cap-Haïtien, le kidnapping s’installe

Cap-Haïtien, le kidnapping s’installe

La zone métropolitaine n’est pas la seule à faire face à ce phénomène qui endeuille les familles haïtiennes. Des cas de kidnapping sont également enregistrés dans des villes de province dont le Cap-Haïtien.

En effet, une écolière de 18 ans, Catilia Dougé, a été enlevée, au cours de la mi-journée du mercredi 12 février 2020, à sa sortie de l’école (Collège Marie Jeanne), situé à la rue 10 A dans la Cité christophienne.

Le porte-parole adjoint de la police départementale, l’inspecteur Duvisien Saurel, sollicite la collaboration de tout un chacun afin de parvenir à la libération de l’adolescente.

«Nous demandons l’assistance des gens de bien afin de libérer la jeune fille», a-t-il lancé sur les réseaux sociaux.

La recrudescence instantanée des cas de kidnapping suscite la peur chez les citoyens. Certains parents préfèrent garder leurs enfants chez eux plutôt que de les envoyer à l’école, de peur qu’ils ne soient victimes d’enlèvement.

Rappelons que lors d’une conférence tenue en fin de journée du mercredi 12 février, le chef du conseil supérieur de la police nationale (CSPN), Jean Michel Lapin, a annoncé des mesures drastiques en vue de mettre fin à ce phénomène.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Pegnyagom lascaze
    13 février 2020, 11:08

    J’estime qu’il faut instaurer de la peine de mort 💀⚰ pour tous les kidnappeurs et les violeurs en Haïti. Le pays en a mare avec gens sans l’instruction civique et morale. Le pays a besoin de la paix✌ !

    REPLY