X

X


Chasse aux voudouisants: houngans et mambos s’indignent

Chasse aux voudouisants: houngans et mambos s’indignent

Des vodouisants interrogés par Haïti 24 se demandent à quand la fin de la chasse entamée depuis très longtemps contre les adeptes de cette religion par des habitants dans plusieurs régions du pays.

La pratique relative à l’incendie des péristyles n’a pas cessé, déplorent certains houngans et mambos.

Ces vodouisants dénoncent des menaces de mort ou toute forme d’intimidation dont ils font l’objet de manière systématique dans certaines villes de province. Ils font remarquer que le secteur du vodou subit une sérieuse campagne d’intimidation.

”Nous ne devons pas nous laisser intimider par les actes de provocation venant d’autres secteurs religieux ou de la population”.

Ces houngans et Mambos regrettent que dans certaines communes des prêtes voudou continuent d’être tués à coups de machette, de pierres ou d’être persécutés. Des adeptes du vodou ont été lynchés, menacés, souvent pourchassés par la population.

Pour faire cesser la chasse entamée contre ce secteur, ils appellent à l’intervention des autorités policières et judiciaires afin de freiner cette pratique inhumaine.

Par ailleurs, ces vodouisants dénoncent la division qui regne au sein du secteur. Ils font remarquer que cette division fragile cetge religion dans son essence même. Cette division ronge le secteur vaudou depuis la mort de l’ancien Ati national, Max Gesner Beauvoir, ont-ils souligné.

Ces voudouisants plaident en faveur d’une franche unité entre tous les houngans et Mambos dans le secteur.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Mireille AIN
    29 mai 2018, 13:25

    Les vodouisants ont raison de s’inquiéter. depuis le départ de notre Ati National, le secteur vodou est effectivement rongé par la division. Et ni la KNVA ni le roi vodou n’élèvent la voix lorsqu’un sénateur fait adopter une loi contre les faiseurs de zonbis. Tout hougan , toute manbo peut être arrêté . Une voisine peut appeler la population sous n’importe quel prétexte. Il y aura toujours un pasteur pour inciter au dechoukaj du péristyle et au lynchage des serviteurs.

    REPLY