Cité soleil : les principaux chefs de gangs signent un accord de paix

Cité soleil : les principaux chefs de gangs signent un accord de paix

Un mémorandum d’entente a été trouvé entre les 3 principaux chefs de gangs de Cité Soleil à la suite d’un document paraphé, ce samedi, par les caïds du plus grand bidonville du pays à l’initiative de l’organisation non gouvernementale « Hands Together ».

Alors qu’ils s’affrontaient depuis plusieurs semaines, les seigneurs de guerre des quartiers de Boston, de Belekou et de Brooklyn ont annoncé la reprise des activités commerciales, scolaires et le transport en commun dans la commune. Gabriel Jean Pierre alias ti Gabriel, Andrice Iscar, Mathias Saintil se sont mis d’accord pour résoudre leurs différends à travers le dialogue et non la guerre.

« Nou rekonèt nou genyen anpil diferan ak anpil konfli, men nou pral eseye rezoud tout pwoblèm nou yo san vyolans».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans ce document de paix signé le 22 août vers 3 heures de l’après-midi, les escadrons de la mort reconnaissent avoir fait beaucoup de tort à la population de la commune de Cité Soleil.

« Nou tou lè 3, nou se frè, nou rekonèt nou youn fè lòt anpil mal », lit-on dans ce document dans lequel les 3 chefs de gangs ont apposé leur signature.

À la suite de l’assassinat par balles de deux nourrissons en moins d’un mois lié à la recrudescence des actes de banditisme, un rapport du réseau de défense des droits a décrit un film d’horreur déroulé dans la commune de Cité Soleil. Ce document fait état de neuf massacres enregistrés de novembre 2017 à juillet 2020, selon le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *