Col-vert dénonce l’attitude écocide des puissances réunies à la COP 25 à Madrid

Col-vert dénonce l’attitude écocide des puissances réunies à la COP 25 à Madrid

Port-au-Prince, samedi 7 décembre 2019-Col-vert Haïti s’insurge devant le refus des Grands Pollueurs participant à la COP 25, à Madrid, d’adopter des dispositions claires afin de maintenir le réchauffement de la Planète à moins de 2 degrés celsius, comme prévu dans l’accord de Paris de 2015. À cet effet, Col-vert demande aux populations du monde de continuer à se mobiliser pour contraindre les gouvernements des différents pays à protéger la planète, notre seul abri.

Face à ce terrible constat, Colvert tout comme les militants écologiques du monde entier qui manifestent à Madrid, croit que «”L’espoir n’est pas entre les murs de la COP25″. Il revient donc aux citoyens, aux jeunes, en particulier, de prendre leur destin en main afin de contraindre les puissants, les plus grands pollueurs à adopter un comportement responsable pour protéger la planète et garantir l’avenir.

Col-Vert croyant fermement que  “sans planète, il n’y a pas d’avenir », invite les genrations actuelles à se battre pour la vie », car « Il n’y a pas de planète B ». Aussi Col-vert, appelle la délégation haïtienne présente à Madrid à s’aligner sur la position des différents manifestants et autres groupes de pression venus du monde entier qui se battent pour empêcher l’extinction de la vie sur la planète.

 La terre fait face à l”’un des moments les plus critiques de son histoire” et, pour la première fois, les Habitants de cette magnifique planète menacée par le profit doivent parler d’une seule voix », pour contraindre les élites politiques et économiques à assumer leur responsabilité face à l’histoire et face aux générations futures.

Haïti fait partie des pays qui subissent de plus en plus les méfaits des catastrophes naturelles : il est temps d’agir ». Cet alignement que réclame Col-Vert serait un signal clair que les autorités haïtiennes ont enfin pris conscience de la réalité. Ce sera également l’annonce d’une rupture salvatrice avec la société de consommation outrancière instaurée par le libéralisme suicidaire qui prévaut dans le monde.

Enfin Col-vert dénonce la privatisation des ressources naturelles qui ne bénéficient qu’à une petite élite qui habite la planète.  Face à cette situation insupportable, Col-vert fidèle à sa mission de portion, prévention et réhabilitation de l’environnement, invite les citoyens du monde entier, et les Haïtiens en particulier, à prendre conscience qu’il faut consommer moins, bannir le plastique… car la Terre, c’est la planète que nous laisserons à nos enfants.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *