Convocation du Commissaire Muscadin : le chef du parquet de Miragoâne ne se laisse pas intimider

Convocation du Commissaire Muscadin : le chef du parquet de Miragoâne ne se laisse pas intimider

« Tant que je suis à la tête du parquet de Miragoâne, la juridiction sera comme un cimetière pour les bandits venant de Grand Ravine et de Martissant», a martelé le commissaire du gouvernement Jean Ernst Muscadin qui renouvelle sa détermination à continuer de traquer les malfrats de la 3ème circonscription de Port-au-Prince, cherchant refuge dans sa juridiction.

Il est anormal qu’un groupe d’individus terrorisent la population, indique le chef de la poursuite pénale de Miragoâne, dans une entrevue accordée à Addicted Press.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

S’agissant de l’exécution sommaire d’un puissant gang de Village de Dieu, le commissaire Muscadin assume son acte et se dit prêt à récidiver.

« Ce qui s’est passé n’est pas une erreur. Je l’ai fait. Ils m’ont envoyé un signal, je leur ai répondu. Il faut que les bandits savent qu’ils ne sont pas les seuls détenteurs des clés de la mort. Il faut qu’ils savent qu’il existe encore des gens capable de leur tenir tête », a poursuivi Me Muscadin avec fermeté.

Soulignons que cette affaire occupe, ces derniers jours, les réseaux sociaux et les débats publics. Aussi, fait-il souligner que le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Bertho Dorcé, a convoqué le CG de Miragoâne suite à la publication de la vidéo.

Certains disent voir, à travers cette convocation, la confirmation des allégations selon lesquelles, les autorités étatiques entretiennent des relations avec des gangs.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *