Coronavirus: des chauffeurs du transport public s’engagent dans la lutte

Coronavirus: des chauffeurs du transport public s’engagent dans la lutte

Le secteur du transport public constitue l’un des moyens susceptibles de permettre au Covid-19 de s’étendre sur le territoire, en touchant un plus grand nombre de personnes. Au jour le jour, des citoyens continuent d’exprimer leurs inquiétudes face au risque flagrant de propagation du nouveau coronavirus dans les voitures de transport en commun. Conscients de ce propblème, des propriétaires et chauffeurs tentent d’adresser la question à leur manière.

Regroupés autour de l’Association des propriétaires et chauffeurs de la Plaine du Cul-de-Sac (APCPCS), des conducteurs et propriétaires de véhicules adoptent de nouvelles mesures en vue de réduire le nombre de passagers qui fréquentent les autobus.

Dans une note affichée dans ses autobus, l’APCPCS avise aux passagers que désormais, chaque siège doit être occupé par deux personnes, contre trois auparavant.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon les responsables de l’Association, cette mesure vise à réduire la proximité entre les passagers. Pour cela, ces derniers auront à payer 35 gourdes au lieu de 25 gourdes. Cette décision concerne les autobus assurant les trajets Bon-Repos / Centre-Ville, et Bon-Repos / Carrefour aéroport.

L’APCPCS a sollicité la collaboration de tous les passagers en vue, dit-elle, de protéger la vie des citoyens.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Sevenor Maurice
    26 mars 2020, 22:02

    Thank you!

    REPLY
  • Jean Sophony Charles
    27 mars 2020, 07:41

    Nous saluons cette décision de l’association des chauffeurs. Cependant, ce serait encore plus important que le gouvernement abhorre dans le même sens ou presque en vue de la sécurité de tout le peuple en établissant un système de transport en commun securitaire.

    REPLY