Coronavirus : Haïti est en alerte rouge, Pradel Henriquez explique

Coronavirus : Haïti est en alerte rouge, Pradel Henriquez explique

Dans une récente note, le ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, a évoqué qu’Haïti est en alerte rouge face au coronavirus et a mis la population en garde contre les dangers que représente ce virus. Dans une interview accordée au journal « Le Nouvelliste », il est revenu sur cette note tout en concédant que son erreur était de n’avoir pas précisé que cette note de presse n’était pas contextuelle.

Le ministre Henriquez a fait savoir que cette note révèle de la volonté du gouvernement de relancer la sensibilisation après avoir constaté la négligence de la population dans l’observation des règles d’hygiènes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« La vie reprend comme à l’ordinaire. Les gens oublient l’existence de la maladie. Ils baissent la garde. Ils ne portent plus de masques. En revanche, la maladie est en effervescence partout à travers le monde », fait-il remarquer.

« Il faut être très ferme et très claire. Il faut parler sans équivoque. La pandémie signifie qu’il y a une maladie mondiale et que Haïti n’est pas épargnée. Il ne faut pas attendre des centaines de milliers de décès comme le 12 janvier avant de réagir. La meilleure chose à faire est d’agir par anticipation, de rester en état d’alerte permanent. Il faut éviter d’agir en pompier », soutient-il.

Plus loin, le ministre rejette d’un revers de main les rumeurs faisant croire que la note de presse a été publiée à des fins inavouables. « En ce qui concerne la note, je suis concerné par un contexte sanitaire. L’esprit de la note est d’éviter que la population connaisse une deuxième vague de contamination due à la COVID-19. On met l’accent sur la phrase qui comporte alerte rouge mais tous les textes publiés par le ministère sur cette pandémie contiennent ce mot », précise-t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *