Coronavirus : le Canada régularisera la situation des travailleurs de santé haïtiens

Coronavirus : le Canada régularisera la situation des travailleurs de santé haïtiens

Le gouvernement canadien envisage d’octroyer aux travailleurs de santé haïtiens la résidence permanente pour les bons services offerts dans la lutte contre le Coronavirus. L’annonce a été faite par le député de Bourassa, Emmanuel Dubourg, la semaine dernière.

Lors d’une intervention télévisée, le député Emmanuel Dubourg a remercié le travail des migrants haïtiens qui évoluent dans le secteur de la santé au Canada.

 » L’engagement de ces Haïtiens a permis de mener à bien le combat contre la propagation du Coronavirus dans les régions canadiennes. Aussi, afin de récompenser leur travail sans relâche, il a été décidé de régulariser ceux en situation irrégulière. Les demandeurs d’asile vont avoir la résidence permanente. Bientôt, votre famille et vous-mêmes auront la résidence permanent ici au canada « , a-t-il informé dans son discours diffusé par une agence canadienne.

« Vous pourrez bientôt faire une demande de résidence permanente pour les autres membres de famille en dehors du Canada », a-t-il ajouté.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Avoir demandé l’asile avant le 13 mars et avoir obtenu un permis de travail; avoir travaillé dans le secteur des soins de santé, dans des établissements de santé ; avoir travaillé, en fonction des critères ci-dessus, au moins 120 heures entre le 13 mars et le 14 août 2020 ; posséder 6 mois d’expérience, en fonction des critères ci-dessus. Les candidats auront jusqu’au 31 août 2021 pour cumuler cette expérience ; répondre aux critères d’admissibilité liés à la résidence permanente, en matière notamment de sécurité et de santé sont, entre autres, les règles pour l’octroi de la résidence permanente.

Rappelons que récemment, le Haut-Commissariat des Nations Unis pour les Réfugiés (UNHCR) a encouragé l’initiative entreprise par le gouvernement Canadien.

Laïka Mezil

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *