»Corruption massive au Sénat », dénonce Garry Pierre Paul Charles

 »Corruption massive au Sénat », dénonce Garry Pierre Paul Charles
''Corruption massive au Sénat'', dénonce Garry Pierre Paul Charles

 »Les comptes du Sénat sont au rouge’, ‘ annonce l’animateur-vedette de l’émission Haïti-Débat dans un tweet.

Depuis quelque temps, GPPC jouit d’une certaine monopole de l’information qui lui a valu le récent titre de  »personnalité médiatique de l’année 2017 ».

Dans un message qui circule en boucle sur les réseaux sociaux, le journaliste critique ce qu’il appelle « la gestion chaotique au Sénat » sous la présidence de Sénateur Youri Latortue.

Des millions de dollars américains auraient été détournés, rapporte GPPC qui a laissé entendre que des génératrices et des bureaux achetés n’ont pas été délivrés.

Le sénat aurait contracté également une dette de plusieurs millions de gourdes non justifiés, souligne Garry Pierre Paul charles qui déduit que les comptes du sénat sont au rouge réclamant au nom du peuple une enquête sur la gestion du bureau.

Une information que dément l’ancien président du grand corps qui affirme que » sur un budget de 2 milliards de gourdes, seulement 500 millions, soit 25% ont été dépensés d’octobre 2017 à janvier 2018 ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Donc, le nouveau bureau a 1 milliard 500 millions de gourdes (75% du budget) pour pouvoir fonctionner de janvier au 31 septembre 2018.

Cependant, une source digne de confiance contactée par Haïti 24 confirme que les 25% sont dépensés d’octobre 2017 à janvier 2018.

Toutefois, elle précise que des sessions comme, les frais de déplacement des sénateurs, les subventions sont dépensés à 100%.

L’information de graves cas de corruption qui ont été relevés dans la gestion du bureau dirigé par Youri Latortue serait confirmée.

 

Selon les informations disponibles, plusieurs documents prouvent des opérations de détournement de fonds publics incriminant l’équipe de Youri Latortue, supporté par son questeur Ricard Pierre de Pitit Dessalines.

Plus de 530 millions de gourdes de dépenses douteuses ont été identifiés dans les comptes du Sénat de la République pour la période allant de janvier 2017- janvier 2018.

De plus, des matériels (génératrices, bureaux) achetés par l’ancien bureau n’ont jamais été livrés à l’administration du grand corps.

Les séquelles de la mauvaise gestion de l’ancien président du Sénat se font sentir. La situation financière désastreuse héritée par l’actuel bureau occasionnerait le mauvais fonctionnement du Sénat dont le budget serait en grande partie épuisé alors que l’exercice fiscal en cours vient à peine de démarrer.

Face à cette situation, des citoyens réclament une enquête approfondie afin de faire jaillir la
lumière sur ce dossier.

Cette situation qui prévaut au niveau du parlement pousse certains à se demander si l’ancien ministre des Finances, Marie Carmelle Jean Marie n’avait pas raison de réclamer l’ouverture d’une enquête sur les parlementaires au moment de son audition par la commission anti-corruption du sénat haïtien, sur le dossier de Petro-Caribe.

Madame Jean Marie avait aussi indiqué que toute l’administration publique est gangrenée par la corruption.

Elle pense que si l`on veut savoir la vérité sur le pays et son retard de développement, l`enquête doit être globale puisqu’aucun secteur n’est épargné par ce fléau.

Pierre Louis Joseph

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *