Covid-19 : Pfizer et BioNTech annoncent un vaccin « efficace à 90 % »

Covid-19 : Pfizer et BioNTech annoncent un vaccin « efficace à 90 % »

Les laboratoires américains Pfizer et allemand BioNTech ont développé un vaccin qui est « efficace à 90 % » pour prévenir les infections au Covid-19. Ces sociétés pharmaceutiques ont fait l’annonce ce lundi, se basant sur les résultats de leur essai en phase 3.

Aux États-Unis, le président élu Joe Biden dit y voir un signe d' »espoir », tandis que Donald Trump salue une « excellente nouvelle ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Deux jours après l’annonce de la victoire de Joe Biden face à Donald Trump lors de la présidentielle américaine, les groupes Pfizer (États-Unis) et BioNTech (Allemagne) ont mis au point un vaccin « efficace » à 90 % pour prévenir les infections à COVID-19, selon l’essai à grande échelle de phase 3 en cours.

La protection des patients a été obtenue sept jours après l’injection de la deuxième dose du vaccin et 28 jours après la première, ont révélé les résultats préliminaires. Pfizer et BioNTech ont projeté de fournir jusqu’à 50 millions de doses de vaccins dans le monde en 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021.
« Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d’un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre la COVID-19 », a déclaré le président-directeur général de Pfizer, Albert Bourla, dans un communiqué.

Trump se réjouit et dénonce un complot

Le président américain Donald Trump a salué lundi une “excellente nouvelle” après l’annonce par les laboratoires Pfizer et BioNTech que leur vaccin serait “efficace à 90%” contre le Covid-19.

“La Bourse est en forte hausse, un vaccin arrive bientôt. Efficacité de 90%. Quelle excellente nouvelle!”, a-t-il tweeté plutôt. Un peu plus tard, il a de nouveau écrit : ” Comme je l’ai dit depuis longtemps, Pfizer et les autres n’annonceraient un vaccin qu’après les élections, car ils n’avaient pas eu le courage de le faire avant”, a-t-il dit pour insinuer qu’il y avait un complot contre lui en faveur de Joe Biden.

L’administration des États-Unis pour le contrôle des médicaments et les démocrates ne voulaient pas que je reçoive un vaccin de la victoire avant les élections, alors il est sorti cinq jours plus tard–comme je l’ai toujours dit!”, a ajouté Trump.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *