Éditorial:Crise haïtienne: les États-Unis ont parlé, point barre !

Éditorial:Crise haïtienne: les États-Unis ont parlé, point barre !

Définitivement, l’opposition radicale a perdu la bataille. Le soutien des États-Unis au président de la République, Jovenel Moïse, s’est révélé infaillible.

Le grondement de la rue n’a pas ébranlé celui qui repose sous l’abri du Pygargue à tête blanche. En effet, la politique du « bri sapat » appliquée par Me André Michel et consorts a piteusement échoué face à la politique de la « sourde oreille » derrière laquelle se cache Jovenel Moïse qui se cramponne, un peu plus chaque jour, au fauteuil présidentiel.

Début décembre, une délégation américaine avec à sa tête le numéro 3 du Département d’État arrive en Haïti. Le but est on ne peut plus clair : aider les acteurs à mettre en place un gouvernement. Tout porte à croire qu’une nouvelle fois, les États-Unis d’Amérique s’imposeront, allègrement, en vrais maîtres du jeu politique haïtien, dictant ainsi aux frères ennemis leur logique.

Ceci étant dit, les opposants qui ont testé presque toutes les stratégies macabres pour faire échec au régime en place symbolisent, dans la réalité, le « pot de terre » qui n’aurait jamais eu raison du « pot de fer ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Depuis plus de deux semaines, en catimini, sans tambours ni trompettes, l’opposition a enclenché un processus de déradicalisation de position. La station de Radio, considérée comme la Voix des opposants farouches, a même annoncé le retour à la normale de sa programmation.

Apparemment, sauf catastrophes naturelles, notre cadeau de noël pour cette année sera un « gouvernement d’union nationale ».

Le doute est permis. Peut-on parler d’union quand c’est par la force que le Blanc nous montre la voie, pour ensuite marcher à notre place?

5 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

5 Comments

  • Dmitri Benjamin
    28 novembre 2019, 15:19

    Apres 33 mois au pouvoir, Jovenel Moise reste dans la Tradition de ses predecesseurs, il fonctionne dans l’interet du Systeme au detriment de la population. A vrai dire, Jovenel Moise ne pouvait en aucun cas abondonner le pouvoir pour le "bri sapat" de Me Andre Michel et consorts. Ils sont tous aussi des Gardiens, des Heritiers, des Beneficiaires et des Soubreka du Systeme ou de l’Oligarchie. A la place des Etats Unis, je prefererais travailler a’ mon "Panyen Pesi" qui m’avait donne’ un si precieux vote contre le Venezuela de Nicolas Maduro, au lieu de composer a’ des passerelle, touterelle, verelle, dorsainvelle…, prevelle, nenelle, titelle et elizabelle. La station de radio a compris, elle a vu la tete blanche de l’animal comme les Makorel. Se rellll…

    La "Transition Refondatrice ou de Rupture" des Antoine Augustin, Paul Antoine Bien-Aime…., et Leslie Voltaire (se pou yo papa Dessalines te mouri), n’aura pas lieu. Le prevaliste et beneficiaire Assad Volcy a besoin de Patienter. Ce n’est pas encore le tour du presume’ assassin Jocelerme Privert (La Scierie Vs La Saline). Contrairement a’ Alfred Micanor ou Volcy, le beneficiaire Roro NELSON est aux anges.

    Ce qu’il faut comprendre, contrairement au Nicaragua ou Venezuela, en Haiti, l’opposition dite radicale (Goinfres, Gwo Pil kay madanm Victor, sans aucune ideologie nationale ) et moderee (goinfres, sans aucune ideologie nationale) ont le meme Patron. C’est ce qui fait la Force de Daniel Ortega et Nicolas Maduro, ils ne jouent pas avec le patron de Jovenel et Andre Michel. Et les populations de ces pays sont bien arme’s ideologiquement que les Jovenel, Aristide, Preval, Nenel, Verella… et Andre Michel.

    Plus de 70% des principales fanillles des malfaiteurs de tous les camps resident aux Etats Unis. Leurs progenitures ne subissent pas les effets du "peyi lok ." Ce qui me fait penser a’ un certain JB Aristide qui demandait a’ l’ONU de rendre l’Embargo plus apre contre les Militaires. Vekele. Ce n’etait pas contre les imbeciles comme lui, mais plutot contre la population et le pays. A ce moment, le nomme’ Manno Charlemagne ne voyait pas, "oganizasyon mondyal yo pa pou nou yo ye…" Tankou Preval, lonbrik pouri a met pouswit wout. Si mo’ te gen pouvwa, se pou patriyot Tuneb DELPE te fout touye yo anko’…

    En attendant si les opposants ou les grands mangeurs ne veulent pas participer dans un "gouvernement d’union nationale," a’ la Preval (tout moun jwenn), ils peuvent commencer a’ motiver les "Analfabet pa bet" et les Petro Challengers dans le but de reproduire le 16 decembre 1990, Madichon. Le depart vers le CHAOS. Yo fe Pierre Charles, William Smart ak lot zagribay li yo peye Rekonesans lan. Les Paul Denis, Francois Annick Joseph, Andrys Riche…, Melius Hyppolite ont d’autres chiens a’ fouetter, tant pis pour les "Analfabet pa bet." Ils ont vu le rivage. Yo Naje yo Soti, a’ la pleine satisfaction du revolutionnariste Robert Manuel. Quelle engeance!

    Kontinye nan EDITO sa yo! Kom yon Temwen istorik, li fem revizite kek sansal…

    REPLY
  • legendeergine@gmail.com
    28 novembre 2019, 16:04

    Tu vois maintenant les états Unis ont mit leur drapeau ✋en Haïti sur le sol de l’aéroport de port au Prince a cause de ce président foutu merdre

    REPLY
  • Julie
    29 novembre 2019, 09:01

    Kinbe pa lage!!! Fok nou kinbé!!!!!!

    REPLY
  • Totolo Mannwèl
    30 novembre 2019, 02:55

    Les États-Unis a parlé, tu dis point barre. Et bien, c »est ce que tu crois. Ne crie pas encore victoire. Le peuple lui il va parler. Ce peuple qui croupit dans cette indrscriptible, lui c’est sûr, il va dire son mot et on verra.

    REPLY