Croix-des-Bouquets: Un pasteur et sa femme froidement assassinés

Croix-des-Bouquets: Un pasteur et sa femme froidement assassinés

Le pasteur Quétant Jean Philippe et sa femme ont été tués par balles dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 septembre à ONA-ville 18, commune de la Croix-des-Bouquets.

Selon, Anil Civil, l’un des juges de paix de la juridiction de la Croix-des-Bouquets qui a dressé le procès-verbal de constat, les victimes ont reçu chacune au moins deux (2) projectiles.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les victimes, identifiées sous les noms de Herna Plancher et Jean Philippe Quétant vivaient aux États-Unis d’Amérique et sont rentrés en Haïti pour s’établir définitivement dans le pays.

Selon plusieurs sources concordantes, les bandits, après leur forfait, ont emporté les téléphones des victimes ainsi que certains documents. Le pasteur Quétant Jean-Philippe était dans la cinquantaine.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    28 septembre 2020, 14:54

    L’artiste Jean Ferrat ne chantait pas pour passer le temps. Au meme titre de la chanson, l’ecriture d’un Patriote doit avoir une Mission.

    Ils etaient des Fous. Ils ne pouvaient pas decider au petit bonheur d’aller s’etablir dans le pays. Le moment n’est pas approprier. D’autant plus, ils avaient choisi un Tres Mauvais Endroit pour ecouler leurs jours. Les GANGS MAWOZO controlent trois Communes.

    Generalement, les Haitiens de la diaspora constituent des poids priviligie’s pour les Malfaiteurs de tous poils. Ils ne connaissent pas sur le bout des doigts la Realite’ du terrain, sauf de tres rares exceptions.

    Le pasteur ne faisait pas partie des diaspo-Rats (politiciens). De nombreux de ces derniers connaissent la realite’ du terrain. Ils sont ne sont pas de la race des MIREILLE DUROCHER BERTIN, Herna Plancher, Jean-Philippe Quetant, Jean Leopold Dominique, Venel Joseph, Oriel Jean…. et Monferrier DORVAL. Diaspo-Rat yo pap kite touye yo tankou poul…

    Sous le regne de POINT BARRE (Je veux Je peux), Plancher et Quetant sont morts comme des Martiens.

    REPLY