X

X


Dans l’incapacité imminente d’importer, 6 compagnies pétrolières lancent un cri d’alarme

Dans l’incapacité imminente d’importer, 6 compagnies pétrolières lancent un cri d’alarme

Au moins six compagnies pétrolières qui se retrouveraient dans l'incapacité d'importer du carburant dans les prochaines semaines, ce qui peut provoquer une éventuelle rareté sur le marché Local, ont sollicité une rencontre urgente avec le ministre de l’Économie et des Finances, Ronald G. Décembre.

Selon une note émanant des réponsables de ces six compagnies pétrolières, ce problème est dû au non versement de la taxe à rembourser. Ils appellent à des mesures urgentes et restrictives dans les plus brefs délais.

« Aujourd’hui, notre industrie prévoit qu’elle n’aura plus les ressources financières pour ravitailler le marché dans les semaines à venir. Il est donc de notre devoir de vous informer de l’urgence de cette situation alarmante », ont écrit les responsables de ces six compagnies pétrolières au ministre de l’Économie et des Finances, Ronald G. Décembre.

« Nous respectons la décision du gouvernement de  subventionner les carburants. Cependant force est de constater que cette subvention ne pourra plus être financée par notre industrie, les déficits des compagnies pétrolières, générés par les taxes  à rembourser  de la structure de prix ne nous permettent pas de négocier des financements auprès des banques qui constatent une insolvabilité ne relevant pas de notre contrôle », ont ils souligné.

« Après que les compensations entre les dettes des compagnies pétrolières au BMPAD et celles de l’Administration générale des douanes (AGD) à ces dernières, au titre des taxes à rembourser, ont été actées, les montants nouvellement dus par l’administration douanières à nos compagnies sont d’une ampleur telle que la dégradation de la trésorerie des compagnies pétrolières  ne va plus nous permettre d’importer les carburant sur le territoire national », ont ajouté les compagnies pétrolières Kimazou, Bandari Haiti SA, CapInvest, Dinasa, Sol Haïti et DNC.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply