Délocalisé, le lycée national de La Saline ouvre ses portes graduellement

Délocalisé, le lycée national de La Saline ouvre ses portes graduellement

Les élèves du lycée national de La Saline ont finalement la possibilité de démarrer l’année académique 2019-2020, après la décision du Ministère de l’Education nationale de délocaliser temporairement l’établissement.

Une cinquantaine d’élèves en Terminale (NS IV) ont repris le chemin de l’école en uniforme, ce mardi 7 janvier 2020, à l’école nationale Isidore Boisrond, quatre mois après l’ouverture des classes. En cette occasion, une cérémonie a eu lieu en présence de l’ancien ministre de l’Education nationale, Nesmy Manigat, l’inspecteur Jimmy François, des agents de la Police communautaire Edupol et des responsables du lycée.

Dans ses propos de circonstance, l’inspecteur de l’Edupol se dit conscient de la réalité qui prévaut à La Saline, reconnaissant qu’il faut sauver l’année académique. En ce sens, M. François invite les élèves à se mettre au travail et à considérer les difficultés rencontrées comme source de motivation pour réussir l’année académique.

De son coté, l’ex ministre de l’Education nationale, Nesmy Manigat a rappelé aux élèves que leur origine sociale ne doit en aucune manière constituer une cause d’échec. ” Je viens d’une zone très reculée du pays et cela ne m’a pas empêché de réussir”, a-t-il souligné. Pour les motiver à travailler, le président du comité de Gouvernance et d’Ethique du Partenariat Mondial pour l’Education a présenté quelques moments forts de son parcours.

Cette année, le lycée national de La Saline fonctionne dans trois endroits différents : L’école nationale République du Canada accueille le 3e cycle fondamental (7e, 8e et 9e), l’école nationale Virginie Sampeur reçoit les élèves des classes NS1, NS2 et NS3 et l’école nationale Isidore Boisrond héberge ceux du NS4. Il faut souligner que la délocalisation du lycée est due aux affrontements entre groupes armés qui rendent difficiles l’accès au local de l’établissement depuis plusieurs mois.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *