X

X


Demande de mise en accusation rejetée : la pilule est difficile à avaler !

Demande de mise en accusation rejetée : la pilule est difficile à avaler !

48 heures après le vote défavorable reçu par leur demande de mise en accusation du président de la République, les députés de l’opposition reviennent à la charge. Prétextant qu’il n’y a pas eu de quorum au moment du vote le 21 aout dernier, les députés du bloc minoritaire refusent d’accepter l’issue de la séance. ‘’La séance n’est pas achevée’’, a déclaré le député de Thiotte, Vikerson Garnier.

Si pour Gary Bodeau, 3 votes pour 53 contre et 5 abstentions ont marqué la fin de l’histoire, les députés de l’opposition ne partagent pas cet avis. Très remontés contre le président de la Chambre basse qu’ils estiment avoir agi contre les règlements intérieurs, les parlementaires dénonciateurs n’entendent pas lâcher prise. Le député Vikerson Garnier qui croit que tout cela est loin d’être terminé, qualifie d’invalide le vote de rejet de leur demande.
Pour eux, la séance de mise en accusation est juste en suspension. Ils vont bientôt dévoiler les prochaines étapes de leur stratégie pour tenter d’avoir gain de cause.
Un pari plutôt risqué pour les députés de la minorité sachant que le temps n’est pas leur meilleur allié. En effet, d’ici le deuxième lundi du mois de septembre, la 50ème législature fera ses adieux puisque le mandat des députés arrive à terme.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *