Dépréciation de la gourde :  »la classe moyenne s’est appauvrie », selon Eddy Labossière

Dépréciation de la gourde :  »la classe moyenne s’est appauvrie », selon Eddy Labossière

Plusieurs économistes ne cessent d’attirer l’attention du Gouvernement sur la dépréciation accelerée de la gourde par rapport au dollar.

La moitié de la population vit dans l’extrême pauvreté et son pouvoir d’achat diminue, a fait remarquer le docteur en économie budgétaire Eddy Labossière.

Aujourd’hui, plus de 6 millions d’habitants vivent actuellement dans l’extrême pauvreté. Et elle augmente chaque jour de façon considérable, regrette Eddy Labossiere.

 »Une monnaie nationale qui se déprécie régulièrement face à une devise, entraîne ipso facto la baisse des pouvoirs d’achat des agents économiques dans une économie importatrice nette. Ça donne lieu à la paupérisation des plus vulnérables. Seul l’oligarchie peut parfois profiter », a-t-il souligné.

L’économiste informe que 45 millions de Brésiliens passent de la pauvreté à la classe moyenne grâce à une politique économique axée sur la croissance, la redistribution. Cependant, en Haïti c’est le contraire : « la classe moyenne retourne dans la pauvreté « .

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les causes sont visibles telles que: la corruption conjuguée avec une gourde faible et l’hyper inflation, a indiqué Eddy Labossiere.

Le loyer engloutit une part considérable du salaire, toutes les économies des ménages sont dévorées par l’inflation, tandis que l’achat d’un logement est désormais inaccessible, vu les prix de l’immobilier.

L’économiste Eddy Labossière appelle le Gouvernement et le secteur privé des affaires à trouver une formule pour chambarder ce modèle économique qui, dit-il, a échoué.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *