Des adolescentes engrossées par des casques bleus, selon le New York Times

Des adolescentes engrossées par des casques bleus, selon le New York Times

Après l’introduction du choléra en Haïti, le fléau dévastateur ayant fait plus de 10.000 morts et 800.000 victimes, les casques bleus ont également laissé un désastre humanitaire en mettant enceinte bon nombre d’adolescentes, âgées pour la plupart de 11 ans, selon une étude universitaire récemment publiée.

Basée sur des entretiens réalisés auprès de 2500 Haïtiens qui vivaient près des contingents des casques bleus, cette étude prouve que la plupart de ces adolescentes (et de femmes haïtienne) ont été victimes d’abus et d’exploitations sexuels par des soldats et civils de la MINUSTHA.

Ce travail de recherche peint également un tableau sombre des conditions de vies dans le pays car, certaines adolescentes ont accepté de coucher avec les soldats pour quelques sous.

Tombées enceintes, aucune démarche n’a été entreprise par les autorités haïtiennes auprès des instances internationales de droits humains de sorte que les soldats onusiens remplissent leurs responsabilités paternelles.

Cette situation, sans nul doute, augmente la misère d’Haïti qui connait déjà assez de problème socio-économique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *