« Des écoliers enlevés, calcinés par 400 mawozo », un haut gradé de la PNH dément

« Des écoliers enlevés, calcinés par 400 mawozo », un haut gradé de la PNH dément

L’information a été confirmée par un cadre de l’institution policière. Depuis la fin de cette semaine, des images choquantes montrant deux corps calcinés dans une camionnette circulent sur les réseaux sociaux.

Le haut gradé de la PNH a coupé court aux rumeurs faisant croire que ces cadavres seraient ceux d’écoliers qui se trouvaient à bord du véhicule qu’auraient détourné les gangs de « 400 mawozo ».

« Aucun membre de la population civile, encore moins des écoliers n’ont été victimes ni d’enlèvement ni d’assassinat de la part de ce gang », a martelé le responsable.

Toutefois, il a précisé que les corps calcinés sont ceux des membres d’un gang mené par un certain « déporté » ainsi connu et le Tap-tap détourné est sa propriété.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, depuis un certain temps, 400 mawozo et le gang de déporté s’affrontent pour le contrôle total de la Croix-des-Bouquets. Le détournement de la camionnette est donc le résultat de cette bataille.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *