Des pneus enflammés à l’entrée de l’OFATMA

Des pneus enflammés à l’entrée de l’OFATMA

Des individus armés et encagoulés ont entreposé des barricades de pneus enflammés cet après-midi 12 mars à l’entrée principale de l’hôpital de l’Office d’assurance accidents du travail, maladie et maternité (OFATMA) à Cité militaire, dans la commune de Delmas.

Cette information est relayée par plusieurs médias locaux .Les individus qui ont érigé des pneus enflammés à l’entrée de l’hôpital OFATMA ont également tiré plusieurs coups de feu au moment de commettre leur forfait.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon les premiers éléments d’information cet incident est survenu à la suite du transfert d’un employé de cet hopital à Carrefour. Soulevé contre cette décision administrative, le concerné a mobilisé plusieurs sympathisants en vue de créer la panique au sein de l’hôpital.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • franky
    13 mars 2020, 11:10

    Le gouvernement doit prendre les grands moyens pour empêcher ces cagoulés de prendre le contrôle de la société civile. Leur moyen de revendication n’est pas conforme dans une société démocratique. On ne peut pas laisser des bandits exprimés leur colère sur la place publique.L’État doit leur donner une réponse ferme qui servira de leçons pour les autres malfrats.

    REPLY