Devant le Congrès américain, Pierre espérance et Emmanuela Douyon critiquent l’administration de Jovenel Moïse

Devant le Congrès américain, Pierre espérance et Emmanuela Douyon critiquent l’administration de Jovenel Moïse

Le directeur exécutif du réseau national des droits humains, Pierre Espérance et la représentante de la structure dénommée Nou Pap Dòmi, Emmanuela Douyon, ont eté auditionnés, ce mardi 10 décembre 2019, à Washington,
par la Commission Affaires Etrangères du Congrès américain, sur la situation de la crise socio-économique et politique à laquelle fait face le pays.

Devant le congrès, Pierre Espérance a mis l’accent sur la prolifération des gangs armés et des actes de banditisme dans le pays. Il a fait remarquer que les gangs sont mieux armés que la PNH. Il a précisé que 44 policiers ont été tués par balles entre Janvier et décembre 2019.

Le militant des droits humains a dénoncé les actes de répression contre les opposants au pouvoir en place qui manifestent pour exiger le départ de l’administration Moïse. Il a fait état des massacres perpétrés en Haïti, notamment celui de La Saline durant lequel 71 personnes dont des vieillards et des enfants ont été tués, 11 femmes voilées et plus de 400 maisons détruites.

Ce dernier a insisté sur les cas de violation de droits humains qui n’ont pas cessé d’augmenter dans le pays. De Juin 2018 à décembre 2019, environ 187 personnes sont mortes dont 42 d’entre elles sont tuées d’une balles dans la tête, selon Pierre Espérance qui a témoigné devant le congrès américain.

Pour sa part, Emmanuela Douyon ne change pas de position quant à la démission du président Jovenel Moïse épinglé dans le rapport PetroCaribe. La PetroChallenger a demandé au gouvernement américain de ne plus supporter le président qui fait l’objet de graves accusations de corruption. Elle a souligné qu’aucun dialogue n’est possible avec Jovenel Moïse.

Emmanuela Douyon plaide en faveur de la tenue du procès PetroCaribe et la mise en place d’une transition de rupture. Selon elle, aucune élection n’est possible avec Jovenel Moise au pouvoir. Elle rejette également d’un revers de main toute idée de mettre sur pied un gouvernement d’union nationale.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Dmitri Benjamin
    12 décembre 2019, 02:29

    Si Pierre Esperance pa tal pran Kob nan men pwezime asasen Jocelerme Privert (MASSACRE La Scierie, le 11 fevrier 2004) li tap yon Potorik Gason. Jodi a, Esperance pa dwe vekse pou kout Mato zagribay PHTK yo. Li dwe asime konsekans enkonsekans li. Kob sa misye te pran nan men pwezime petrovolè Privert ak Patrick Norame te manke fè Marie-Yolaine Gilles al jwenn blofè sinik Rene Preval. Bon patriyot pa regrèt ou, kontinye wout ou ! Si mo` te gen pouvwa se pou Papa DOC oswa Jeando (ki te twonpe zanmi) te fout retouye Preval pou domestik Aristide ak Oligachi. Yo pati nan Près la bezwen fè Preval pase pou yon bon pwezidan, se yon piyay. Epi menm Près sa a ap pale de chanjman Sistèm. Yo pran tout moun pou "Analfabèt pa bèt." Pou bon Patriyot, se pa menm Mesi Toumouri Aristide, nan 33 lane ki pase yo, se Preval ki papa Sistèm apatèd la.

    Mwen souyete Emmanuela DOUYON pa tounen Assad Volcy…, Rene Civil, Alfred Micanor ak lot pil "Analfabèt pa bêt" yo. Mwen souyete pou tout Petro Chalènjè RETE nan aktivite Pwofesyonel yo pou yo pa kite politichen sèvi ak yo. LIT la fèk kare long, li gen tan genyen 33 lane (KAO), li mande Gason ak Fanm ki konn fè Rezistans, ki pa gen VANT FAMELIK. Nou Avèti.

    REPLY