Dialogue: Jovenel Moïse ne peut pas compter sur Religions pour la paix

Dialogue: Jovenel Moïse ne peut pas compter sur Religions pour la paix

La plateforme interreligieuse Religions pour la paix, une carte sur laquelle le président de la République, Jovenel Moïse, ne peut plus compter.

Afin de faciliter les discussions avec les différents secteurs devant aboutir à un accord politique face à la crise, le locataire du Palais national avait sollicité les bons offices des religieux.

Dans une correspondance acheminée au directeur de cabinet de Jovenel Moïse, Nahomme Dorvil, les membres de la plateforme interreligieuse, Religions pour la paix, ont fait savoir qu’ils ne pourront pas jouer le rôle de facilitateur dans le cadre du dialogue entre l’opposition et le pouvoir.

”Selon les principes de fonctionnement de Religions pour la paix, si les deux parties ne sont pas d’accord pour dialoguer, Religions pour la paix se doit de se retirer.
Pour cette raison, Religions pour la paix vous informe qu’il lui sera impossible d’accepter le rôle de facilitateur parce que les autres parties refusent tout”, a écrit RPP à la Présidence.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’opposition n’en démord pas et refuse de dialoguer avec Jovenel Moïse. Selon les opposants, la solution à la crise passe par la démission du président de la République.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *